TANABATA / David Lesort et Arnaud Giroud avec l'association Les Pitayos.

Cette fête raconte, une fois l'an, l'histoire de deux êtres aimés séparés par la voie lactée. A cette occasion, la population habille les arbres, principalement des bambous, de bandelettes de papier sur lesquelles elle formule des vœux.

Ici, l'équipe artistique a choisi de s'inscrire dans un contexte occidental en remplaçant les bambous par un arbre bien de chez nous. Un mélange des cultures qui porte un joli message : celui de l'ouverture des peuples et des cultures.

Place Saint-Nizier / Lyon 2e

Du 6 au 9 décembre / de 18h à 01h

à lire également
La Fête des Lumières, prévue début décembre à Lyon, est en grand danger en pleine épidémie de coronavirus. Concrètement, elle ne pourrait pas avoir lieu actuellement. Mais en décembre... peut-être. La mairie de Lyon veut encore y croire.
Faire défiler vers le haut