Sylvie Nerval Charreton
© Isabelle Meister

Théâtre : Sylvie, comme dans un rêve, à la Croix-Rousse

Yves Charreton remet sur le métier au théâtre de la Croix-Rousse un de ces spectacles envoûtants dont il détient le secret.

Sylvie..., mise en scène d’Yves Charreton (photo de répétition) © Isabelle Meister

© Isabelle Meister

Yves Charreton, comédien et metteur en scène singulier, excelle dans un genre hybride qui mêle théâtre, musique (rock, ballades), vidéo et poésie. On se souvient avec émotion de son spectacle sur l’écrivain gallois Dylan Thomas.

Le “rêve d’un rêve”

Dans cet esprit, il s’est ensuite attaqué à une des œuvres majeures de Gérard de Nerval, Sylvie. Une nouvelle écrite au printemps 1853 (entre deux internements), où l'auteur d’Aurélia remonte aux premières années de son existence, à ses premières émotions amoureuses.

Marcel Proust la définissait ainsi : “C’est le rêve d’un rêve, rappelez-vous. Gérard essaie de se souvenir d’une femme qu’il aimait en même temps qu’une autre, qui domine ainsi certaines heures de sa vie et qui tous les soirs le reprend à une certaine heure.” Guillaume Apollinaire ajoutait : “Tout le monde a lu sa charmante nouvelle intitulée Sylvie. Lorsqu’il était en train de la faire, il alla passer huit jours à Chantilly uniquement pour y étudier un coucher de soleil dont il avait besoin.”

Vidéo, photo et Stéphane Bernard

Stéphane Bernard dans “Sylvie, souvenirs du Valois” © Dan Mariotte

On retrouve dans Sylvie le “soleil noir de la mélancolie” de celui qui se pendit à une grille qui fermait un égout rue de la Vieille-Lanterne. Mais l’œuvre reste empreinte d’un charme poétique et tendre. Une ambiance que Charreton avait su recréer dans la première mouture du spectacle consacré à ce texte, présentée au théâtre du Point-du-Jour il y a quelques années. On trouvera dans cette nouvelle version un mélange entre films super-8, projections de photos datant des années 1970 et l’interprétation soignée d’une équipe de trois comédiens, parmi lesquels figure l’excellent Stéphane Bernard (vu récemment dans Le Triomphe de l’amour mis en scène par Michel Raskine au TNP).

Sylvie, souvenirs du Valois – Du mardi 20 au vend. 23 mai à 20h, samedi 24 à 19h30, au théâtre de la Croix-Rousse.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut