Titoff la joue comme Beckham

Après quelques passages au cinéma, il revient pour dévoiler ses petits secrets de beauté et de bien-être. Et pour déconner sur les Télétubbies.

Titoff a grandi et ne squatte plus devant la télé, le paquet de chips à la main. Entre le hammam, le régime, les séances UV et les cours de Feng-Shui, il n'a plus le temps de jouer à la Playstation. Fini la version méridionale du Big Lebowski des frères Cohen il est devenu un fan de Brad Pitt ou de David Beckam. Il lit Psychologie et Marie-Claire, ne rate aucun conseil des magazines féminins empruntés à sa copine. Et fait du step pour entretenir ses abdos. Avec Métrosexuel, Titoff se moque du culte de la beauté qui prend de plus en plus de place dans la vie des gens. La bouffe bio, le club de gym, tout y passe parce que l'on vit, selon lui, "'une véritable dictature des médias. Tous les soirs, des sociologues, des psychologues ou de diététiciens vous apprennent à vivre''. Une dérive de notre société qui nourrit les discussions et que "'tout le monde suit de près ou de loin''. Même les hommes politiques s'y sont mis. "'Villepin, c'est un peu la star des films américains qui sort de l'eau avec un sourire parfait et qui montre ses abdos sur la plage''.
Au milieu du spectacle, il pète complètement les plombs et s'emballe sur les Télétubbies, "'la première émission à 7 heures du matin pour les fumeurs de joints !''. Bref Métrosexuel c'est du Titoff en grande forme. Des blagues bien lourdes. De la bonne humeur à défaut d'humour fin.

Titoff le 17 avril à la salle Rameau, rue de la Martinière (Lyon 1er). Tel. 04 78 28 24 75.

à lire également
Nine De Montal et Vincent Garanger dans “La Musica deuxième” de Marguerite Duras – Mise en scène Philippe Baronnet © Victor Tonelli
Deux jeunes metteurs en scène formés à l’Ensatt se confrontent cette saison à l’écriture théâtrale de Marguerite Duras. Louise Vignaud avec Agatha, présenté au TNP à partir du 4 février, et Philippe Baronnet avec La Musica deuxième programmé à la Renaissance fin mars.
Faire défiler vers le haut