Musée des tissus© Tim Douet

Une manifestation contre la fermeture du Musée des Tissus de Lyon

C’est une réunion de la dernière chance qui a lieu ce vendredi à la préfecture. Le but : faire en sorte que le musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon perdure. En marge de cette dernière, le collectif Canutaupie organise une manifestation citoyenne.

Le rendez-vous de la manifestation est donné à 14 heures devant la préfecture du Rhône, juste avant le début de la réunion pour envisager une solution pour maintenir le musée des Tissus, en manque de moyens financiers et véritable symbole du patrimoine lyonnais. Organisée par le collectif Canutaupie, cette manifestation veut montrer aux acteurs présents pour cette réunion la volonté des associations lyonnaises de conserver l’institution que représente ce musée.

Une action citoyenne appuyée par un collectionneur parisien

Daniel H. Fruman est un collectionneur parisien de broderies. Sur Internet, il a lancé il y a deux mois une pétition pour interpeller Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, sur "l’indifférence de la Ville de Lyon et de [son] ministère qui menace de fermeture une des plus prestigieuses et importantes institutions au monde consacrées aux textiles". À ce jour, la pétition a récolté plus de 60 000 signatures.

Daniel Fruman devrait être présent pour la manifestation, ainsi que de nombreux signataires de la pétition. C’est le cas de Bernadette, choquée par le comportement du maire de la Ville. Selon Le Progrès, Gérard Collomb aurait en effet évoqué la pétition lors du conseil municipal de lundi, en ces termes : "Si chaque signataire donnait 100 euros, on aurait récupéré un peu d’argent, mais il est plus facile de signer que de s’engager." Pour Bernadette, c’est un véritable affront :"Il dépense des centaines de millions pour le parking quai Saint-Antoine et pour le Grand Stade, et là il ne pourrait rien donner pour le musée des Tissus ? C’est quand même l’argent des contribuables qu’il dépense !" Pour elle, les manifestants présents demain devant la préfecture "seront nombreux".

à lire également
Façade du QG de Gérard Collomb à Lyon après le passage de Greenpeace
Ce mercredi matin, la façade du QG de campagne de Gérard Collomb à Lyon a été redécorée par Greenpeace. L'OGN lui demande de s'engager dans la lutte contre la pollution et d'abandonner le projet "écocide" et "climaticide" de l'Anneau des sciences. 
Faire défiler vers le haut