VIENNE CHOISIT LES VOIX ROYALES

Fidèle à sa tradition, Jazz à Vienne réunit encore cette année les plus grand noms avec un événement : la rencontre au sommet entre la géniale guitare de George Benson et le vocaliste Al Jareau. Deux pointures qui se partagent enfin la scène après la sortie de leur album Givin'it up, deux monstres sacrés qui ont su créer un style nouveau, populaire et raffiné, mâtiné de soul, de funk ou de moiteurs brésiliennes. Et si l'on croit reconnaître quelques standards, c'est parce Benson et Al Jareau s'amusent en revisitant Paul Mc Cartney, Herbie Hancock ou Miles Davis en toute décontraction. Autre rencontre à ne surtout pas manquer : le guitariste Pat Metheny et le pianiste Brad Mehldau donneront un concert, une aventure sous la forme d'un quartet très inventif. Et comme à Vienne, une sensation en cache toujours une autre, Dee Dee Bridgewater est aussi de la partie pour proposer son nouveau concept artistique lié à la musique africaine. Un regard vers ses racines pour celle qui fait figure d'habituée du côté de la cité iséroise.

Cette édition 2007 consacre aussi une partie importante de sa programmation à l'art vocal. Si Norah Jones ne sera présente à Vienne que le 14 août en raison de problèmes de dates de tournée, les voix les plus douces, les plus soul, les plus belles résonnent toutes présentes pour Jazz à Vienne. Pour la première fois, la chanteuse Cassandra Wilson accompagnée du Black Saint Quartet du saxophoniste David Murray vient découvrir le décor magique du théâtre antique. Le jazz contemporain propose un véritable florilège de jeunes et nouvelles chanteuses avec Sara Lazarus, accompagnée pour l'occasion par le guitariste Biréli Lagrene, Robin Mc Kelle qui revisite le répertoire des grandes dames de Ella Fitzgerald à Sarah Vaughan et puis Liz McComb, ancienne choriste de James Brown qui revient avec un nouveau répertoire autour du gospel.
Quant au blues et à la musique soul, ils sont associés lors d'une soirée spéciale qui réunit le guitariste et chanteur de Chicago Magic Slim et l'un des pères de la soul, Al Green. Le gospel ouvre le bal de cette soirée exceptionnelle avec notamment le groupe Voices of New-Orleans et le pianiste chanteur Craig Adams.
Du côté du jazz français, Jazz à
Vienne reçoit le groupe de Manu Katche, les performances énergiques de l'Orchestre du Paris Big Band, l'hommage à Sidney Bechet de Manu Dibango ou le jazz manouche des Enfants de Django.
Enfin, c'est avec une trompette qui a cotoyé les plus grands, de Duke Ellington à Count Basie, que se refermera le festival avec la présence exceptionnelle de Clark Terry.

Jazz à Vienne, du 28 juin au 13 juillet. 04 74 78 87 89
ou www.jazzavienne.com

Les afters du Jazz Mix
Un nouveau lieu ouvre à Vienne cette année : le Jazz Mix. Une programmation pour public jeune, qui mêle les nouvelles tendances du jazz associant modernité, danse et métissage. Le Jazz Mix assurera les afters des soirées du festival et sera installé près du jardin de Ville, cours Briller. Un parcours festivalier reliera le Jazz Mix au théâtre antique en sillonnant places et rues de Vienne dans une volonté d'animation musicale, en liaison avec l'ensemble des commerçants.

Faire défiler vers le haut