Mathias, mort du diabète car il n’avait pas de carte Vitale

Véronique Picard a saisi le défenseur des droits au sujet du décès de son fils Mathias en février dernier. Elle a décidé de faire connaître son combat en mémoire de son fils, mort du diabète car il n’avait pas de carte Vitale. Elle a livré son témoignage ce matin sur Sud Radio. Elle a créé un site Internet, Pour Mathias une carte était vitale”.

L'histoire débute en 2013, lorsque Mathias, âgé de 27 ans, après l'arrêt de ses études découvre qu'il n'est plus assuré. Les démarches à la CPAM se multiplient, mais le jeune homme n'a plus d'accès à l'insuline ou à un diabétologue. La gestion de son dossier s'avère longue, mais la maladie est bien présente. Il succombe au diabète, certains de ses organes s'étant détériorés.

Dans son enquête, le Défenseur des droits examine les défaillances de l'Administration, mais aussi la prise en charge de l'hôpital.

Le site Internet : “Pour Mathias, une carte était vitale”

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut