Aurore Gros-Coissy
©NICHOLAS LARCHE / AFP

Subutex : la justice casse la condamnation d’Aurore Gros-Coissy

La Cour suprême de Maurice a cassé ce mercredi la condamnation de la Française Aurore Gros-Coissy à 20 ans de prison pour trafic de Subutex.

Condamnée en janvier dernier à 20 ans de prison ferme pour trafic de Subutex, Aurore Gros-Coissy va être libérée. La Cour suprême de Maurice vient en effet de casser la décision de janvier, a rapporté l'AFP. La jeune femme originaire de Saint-Romain-de-Popey (Rhône), aujourd'hui âgée de 27 ans, avait contesté sa condamnation en janvier dès que celle-ci était tombée.

Elle avait été interpellée en août 2011 à l’île Maurice, après la découverte dans ses valises de 1 680 comprimés de Subutex, un substitut à l’héroïne prescrit en France mais considéré comme une drogue dure sur l'île Maurice. Aurore Gros-Coissy a toujours clamé son innocence, affirmant que les comprimés de Subutex avaient été placés dans ses bagages par son ex-petit ami mauricien.

Un stratagème qui était évident pour Farid Dekhli, porte-parole de l'association Victime Subutex France, qui avait déclaré sur Europe 1 : "Son bagage a été farci par du Subutex. À Maurice, elle a été immédiatement arrêtée, ce qui nous laisse penser qu'elle a été dénoncée par les trafiquants pour faire passer des quantités plus importantes à côté."

à lire également
Palais de justice de Lyon © Tim Douet
L’homme soupçonné d’avoir provoqué feux de poubelles et de voitures le 24 mars au soir n’avait pas été entendue, les policiers redoutant qu’il ne soit atteint du coronavirus. Testé négatif, il doit être présenté au parquet ce 28 mars.
Faire défiler vers le haut