Capture d’écran 2014-04-08 à 18.43.11
Linas @google maps

Esclavage moderne : 2 ans de prison fermes pour un employeur

Un chef d’entreprise accusé de traite d’êtres humains a été condamné à 5 ans de prison dont 2 ans fermes hier par le tribunal correctionnel d’Evry. Il doit également verser 125 000 euros aux deux hommes, âgés de 71 et 63 ans, employés dans des conditions très précaires dans une entreprise d’appâts de pêche située à Linas, dans l’Essonne.

L'homme âgé de 41 ans était poursuivi pour traite d'êtres humains. Il employait deux hommes vieux dans l'entreprise familiale et les sous-rémunérait. Handicapés mentaux, Jo-Jo et JP travaillaient ainsi depuis près de 40 ans au sein de cette même famille.

Voir article “Justice : deux hommes âgés victimes d’esclavage moderne

À cause de la prescription, les faits concernent seulement la période de 2010 à 2013, mais le chef d'entreprise a été lourdement condamné. Le tribunal a même demandé le mandat de dépôt immédiatement, l'homme est donc parti directement écoper sa peine à la prison de Fleury-Merogis, les mains menottées.

"C'est la première fois, en correctionnelle, dans un dossier d'esclavage moderne que je vois cela", nous confie l'avocat des deux hommes, Me Desgranges, qui intervenait également pour le Comité contre l'esclavage moderne. "Mon client a parfaitement réalisé ce qui se passait, ajoute-t-il. Il a été très satisfait de voir partir son ancien patron en prison."

La mère, âgée de 81 ans, qui avait à l'époque "recruté" les deux hommes, n'était poursuivie que pour abus de faiblesse. Elle a été condamnée à 2 ans de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende. Elle est également contrainte de rembourser l'héritage perçu par l'une des victimes, soit près de 94 000 euros.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut