Injures homophobes : le procès de 3 nationalistes annulé

Le procès de trois hommes accusés d’avoir scandé des propos homophobes a été annulé, le délai de prescription ayant été dépassé. Le président de la Lesbian and Gay Pride réclame que les juges soient mieux formés sur les luttes contre les discriminations.

Il n’y aura finalement pas de procès pour les trois hommes accusés d’avoir scandé "Les pédés au bûcher" le 26 janvier dernier, à l’occasion d’une manifestation des militants en faveur du mariage pour tous. Et pour cause, au moment du procès, ce mercredi 15 mai, le délai de prescription était dépassé. Pour de tels actes, il est seulement de trois mois. Il n’y aura donc pas de suite pour les trois hommes qui se réclament des Jeunesses nationalistes.

Cette situation déçoit et agace David Souvestre, président de la Lesbian and Gay Pride de Lyon : "Ce qui est inquiétant, c’est le message d’impunité que la justice renvoie, alors que le contexte est de plus en plus tendu, avec des actions des nationalistes qui se multiplient et des tentatives d’intimidation de plus en plus visibles. On attend de la machine judiciaire qu’elle soit moins laxiste sur ces sujets, car elle envoie là un mauvais message."

David Souvestre réclame également une meilleure formation des juges sur le sujet de la discrimination : "En 2009, déjà, le délai de prescription avait été dépassé dans une affaire similaire. Les juges ne sont tout simplement pas formés sur ce champ complexe que sont les luttes contre les discriminations et les spécificités de leur action pénale." Le président de la Lesbian and Gay Pride de Lyon demande aujourd’hui qu’un module spécifique sur ce thème soit intégré dans le cursus de formation initiale des magistrats.

à lire également
Palais de justice de Lyon © Tim Douet
L’homme soupçonné d’avoir provoqué feux de poubelles et de voitures le 24 mars au soir n’avait pas été entendue, les policiers redoutant qu’il ne soit atteint du coronavirus. Testé négatif, il doit être présenté au parquet ce 28 mars.
Faire défiler vers le haut