© Tim Douet

Insulte antisémite à Kimelfeld : le parquet de Lyon ouvre une enquête

Une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon après la publication d'un tweet raciste et antisémite à l'encontre de David Kimelfeld et de son épouse.

Le parquet de Lyon vient d'annoncer qu'il avait reçu la “plainte de David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon,  déposée du chef d'injure raciale”. “Cette plainte fait suite à la diffusion d'un tweet inacceptable, à caractère raciste et antisémite, publié en ces termes : "un juif marié avec une musulmane, rien à attendre.Une enquête a immédiatement été diligentée par le procureur de la République de Lyon. Elle est confiée à la Sûreté départementale du Rhône”, a déclaré le procureur de la République dans un communiqué.

David Kimelfeld avait annoncé vouloir transmettre ce tweet à la justice ce mardi. Chose qui a été faite aujourd'hui comme nous l'écrivions ce matin. Le tweet en question a été supprimé depuis, tout comme le compte de son auteur. Il avait été publié en réponse à un message du président du Rassemblement national dans le Rhône Antoine Mellies qui reprochait au président du Grand Lyon “de ne pas avoir condamné les débordements” qui ont eu lieu à Lyon dimanche soir après le match Nigéria-Algérie.

Insulte antisémite  : Kimelfeld va poursuivre un utilisateur de Twitter

à lire également
Serge Deygas, bâtonnier du barreau de Lyon © Antoine Merlet
Entré en fonctions le 1er janvier avec sa vice-bâtonnière, Joëlle Forest-Chalvin, le successeur de Farid Hamel débute son mandat par un important mouvement social. Comme dans le reste du pays, les avocats du barreau de Lyon sont mobilisés depuis le début de l’année dans une retentissante grève contre la réforme de leur caisse de retraite. Ils ont perturbé la rentrée solennelle de la cour d’appel, boudée par Serge Deygas, et retardé la tenue du procès Preynat, pour signifier leur opposition à une refonte qui les verrait perdre leur indépendance, cotiser plus pour toucher moins à la retraite.
1 commentaire
  1. JANUS - 18 juillet 2019

    Aux municipales, ni Gégé, ni Kim !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut