palais de justices_0114

Les avocats lyonnais contre les discriminations

Le barreau de Lyon vient de former une équipe entièrement dédiée aux questions des droits de l'homme, en matière de racisme, d'antisémitisme et de discriminations. Pour la première fois en France, un groupe de 13 avocats spécialement formés prendront en charge les dossiers liés à ces questions.

Le constat est frappant : depuis près de 8 ans, les attaques discriminantes sont en hausse à Lyon. "A notre petite échelle, nous constatons un stock supplémentaire d'affaires. Au parquet, les magistrats nous confirment cette évolution", avance le bâtonnier de Lyon.

De nombreuses associations font de plus en plus appel au service des avocats dans ce domaine. En ligne de mire des groupuscules d'extrême droite comme Jeunesse Identitaire ou les nationalistes. "Nous avons été interpellés par cette augmentation," nous rapporte le bâtonnier Joly alors que cette initiative a été lancée par l'un de ces prédécesseurs, Me Genin.

Des avocats "militants", un comité unique en France

Ainsi 13 avocats, "des militants", vont pouvoir répondre aux nombreuses sollicitations des associations comme la Licra, SOS racismes... "L'ordre peut fédérer les énergies et l'expérience des confrères", explique le bâtonnier. Et souvent, ces problèmes sont gérés à l'affect, ce qui n'est pas bon. A plusieurs, c'est plus simple", ajoute-t-il. Il est vrai que les lois antiracistes ne relèvent pas du droit pénal, mais de la loi de 1881 sur la défense de la liberté d'expression. Désormais le barreau de Lyon se voit doté d'un Comité de Recherche et d'Intervention en humanité (CRIH), un groupe unique en France.

Me Joly insiste sur le fait que "les avocats et les associations vont travailler main dans la main. Les contentieux passent généralement par les associations. Il est difficile pour une personne seule de prendre contact avec un avocat. Il faut l'aider. Désormais en s'adressant au barreau de Lyon, une personne discriminée pourra être correctement orientée."

1 commentaire
  1. kaoetic - mer 21 Mai 14 à 22 h 17

    Très bonne initiative à condition de combattre toutes les discriminations y compris celles provenant des religions elles mêmes !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut