LGV Lyon-Turin : un opposant poursuivi pour "injures"

Daniel Ibanez, principal opposant de la ligne ferroviaire Lyon Turin doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Chambéry, ce vendredi pour "injures" envers le président du Lyon Turin Ferroviaire, Hubert du Mesnil.

Dans un article du Dauphiné-Libéré, Daniel Ibanez aurait tenu des propos injurieux rapportés lors d'une réunion publique à Modane. Une version contestée par l'interessé. "Je veux que 'l'on m'apporte la preuve de ce que j'ai dit avant, pendant et après mon discours", explique calmement le président du collectif d'opposition du Lyon Turin. Il comparaît par citation directe, ce vendredi, devant le tribunal correctionnel de Chambéry pour "injures publiques".

Soutien des élus verts, Front de gauche et UMP

Dans cette affaire, EE-Les Verts et le Front de gauche ont apporté leur soutien au lanceur d'alerte. D'ailleurs, lors des dernières élections européennes, Daniel Ibanez avait accepté d'apparaîte en position non éligible sur la liste des verts conduite par Michèle Rivasi. Les deux partis en ont profité pour rappeler leur opposition à ce projet "coûteux et inutile". Des élus UMP soutiendraient également ce fervent opposant à cette nouvelle ligne ferroviaire.

1 commentaire
  1. Sophie_Lyon - sam 12 Juil 14 à 12 h 24

    Il ne me semble pas que l'UMP ait été défavorable à cette ligne sous Sarkozy, opportunisme politique ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut