Procès Leulmi : séduction, assurances-vie et accidents

Le procès de Jamel Leulmi débute ce lundi devant la cour d’assises de l’Essonne. Ce jeune homme âgé de 36 ans est accusé d’avoir assassiné sa première épouse, Kathlyn, et d’avoir attenté à la vie de sa dernière compagne, Julie Derouette. Toutes deux avaient souscrit des assurances-vie au profit de cet ancien enseignant. Lui clame son innocence depuis le début de cette affaire, très tortueuse.

En juin 2010, Julie Derouette, une jeune femme blonde, porte plainte suite au cambriolage de son domicile dans l’Essonne. Elle dévoile alors une étonnante histoire aux enquêteurs. Elle révèle sa liaison avec Jamel Leulmi, rencontré dans un parc d'attractions pour enfants dont il était le gérant. Elle souscrit des assurances-vie alors qu'il promet de l'épouser, dit-elle. Elle leur détaille aussi son voyage marocain en décembre 2009. Sur une route de Marrakech, elle est victime d’un accident et se retrouve à l’hôpital, touchée à la colonne vertébrale. Elle soupçonne son compagnon d'en être le responsable, sinon l'instigateur.

Son épouse décédée dans un accident de la route en 2007

À partir de là, les enquêteurs fouillent le passé de Jamel Leulmi. Ils découvrent le décès de sa première épouse, en janvier 2007, suite à un accident de la route. La jeune femme est fauchée par une voiture alors qu'elle roule à vélo, un dimanche dans la soirée. Son mari la précède, également à vélo. Les secours ne parviennent pas à la ranimer et elle tombe dans le coma. Sept jours plus tard, elle décède à l’hôpital. L’enquête, à l’époque, conclut à un accident. Mais les recherches des enquêteurs ne s’arrêtent pas là, établissant le profil particulier de ce couple.

Kathlyn et Jamel se sont rencontrés en juin 2006. Les proches et la famille de la jeune femme n’ont pas connaissance de cette relation. Pis, les collègues de bureau de Kathlyn indiquent une jeune femme dépressive depuis sa rencontre avec Jamel. Pourtant, les deux jeunes gens se marient, avec seulement leurs deux témoins présents lors d’une cérémonie plus que discrète. C’est alors que la jeune épouse souscrit au nom de son mari quatre contrats d'assurance-vie, supportant la même clause en cas d'accident. Le couple s’envole pour l’Algérie, où se trouve la famille de Jamel, en janvier. Au lendemain de leur retour, le drame se produit. L’homme hérite d’un beau pactole, plus d’un million d’euros, lui permettant d’acquérir deux propriétés et un studio.

Là encore, les enquêteurs soulèvent l’attitude du mari, jugée étrange. Ses déclarations ne sont guère précises. Selon les premières déclarations, les témoins sont étonnés de la position du jeune homme : il est resté longtemps sur le corps inanimé de son épouse. En 2010, lors de l’exhumation de Kathlyn, les résultats de l’autopsie permettent de mettre en avant deux hypothèses pour déterminer les causes du décès : la chute de la victime aurait pu produire l’arrêt cardio-respiratoire dont souffrait la jeune femme après l’accident. Autre hypothèse soulevée : cet arrêt aurait pu être provoqué par la compression du corps de Jamel sur celui de son épouse, lorsqu’il était allongé sur elle.

L’homme qui aimait les femmes... et les assurances-vie

Autre élément mis en lumière par la police : une autre femme, Karine, avec laquelle l'accusé entretenait des relations purement sexuelles, avait également souscrit une assurance en juin 2010, au nom de Jamel Leulmi. Par ailleurs, les enquêteurs retrouvent les doubles des contrats invalidité-décès, une protection totale d’environ 4 millions d’euros pour Jamel en cas de mort accidentelle de Julie Derouette. Et, surtout, l’avocat de la compagnie d'assurances de Kathlyn, Me Lacamp, n’a jamais cru à l’accident. Quelques jours avant la plainte de Julie, en 2010, il convainc la mère de la jeune femme décédée de porter plainte. Les deux affaires sont finalement jointes. Elles conduisent à la mise en examen de Jamel Leulmi en août 2010. Il est depuis incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis, en détention provisoire.

Céline, la compagne historique de Jamel

L’histoire pourrait s’achever ainsi, mais l’existence d’une quatrième femme dans la vie de ce séducteur se précise et s’avère même importante. Céline, cadre supérieure dans une grande entreprise, est la compagne historique de Jamel Leulmi. Ils entretiennent une relation amoureuse depuis 2004, non sans avoir rompu le temps du mariage de Jamel avec Kathlyn. Ils se sont retrouvés par la suite, et sont pacsés depuis 2009.

Elle dit avoir beaucoup souffert des infidélités de son compagnon. Mais elle se dit convaincue de son innocence. Elle va même semer le trouble sur le témoignage de Julie Derouette. Il est vrai que certains éléments apparaissent étranges : Jamel Leulmi affirme que Julie a totalement fantasmé sur lui. C’est elle qui l’avait suivi au Maroc. Certains SMS de Julie confirmeraient d'ailleurs cette thèse. Les billets d’avion à destination du Maroc de Jamel révèlent que le jeune homme a voyagé avec Céline et non avec Julie.

Manipulateur ou simples coïncidences ?

Jamel Leulmi est présenté comme un enfant sans histoires, d’une famille modeste originaire d'Algérie et adepte de combats "free fight". Il grandit à Brétigny-sur-Orge, où il devient professeur dans un lycée technique. Puis il gère une aire de jeux pour enfants. Il y est décrit comme un homme "gentil" mais "un peu mythomane", fou de son corps et surtout "accro à la séduction". Lui-même avoue qu’après le décès de Kathlyn il se perd dans les relations amoureuses, comme "une thérapie".

Ce séducteur invétéré se double-t-il d’un machiavélique époux, souhaitant faire fortune ? C’est là, bien sûr, tout l’enjeu du procès prévu sur quatre semaines devant la cour d'assises de l'Essonne. Lui, depuis le début de l'affaire, clame son innocence. Un comité de soutien a vu le jour, dénonçant "les mensonges de Julie", une enquête à charge et un acharnement médiatique contre le jeune homme. Pour sa défense, il dispose de l’homme fort du moment, Me Dupond-Moretti, surnommé "Acquittator", en référence aux nombreux acquittements que le célèbre avocat a obtenus pour ses clients.

À lire aussi : Jamel Leulmi, “un personnage énigmatique”
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut