Union Européenne

4 millions d’euros de fonds européen injectés dans la région

Le conseil régional, qui a désormais la main sur les subventions du fonds européen, va injecter 4,4 millions d’euros à 18 projets régionaux. L’université de Grenoble et la région capteront à elles deux la moitié de ces aides.

L'Union européenne a retenu 18 projets rhônalpins éligibles à des subventions via deux fonds européens pour un montant de 4,4 millions d'euros. Le conseil régional, qui a désormais la compétence d'instruire les dossiers, chapeautera les aides, qui atteindront un total de 1,6 milliard d'euros pour la période 2014-2020. Durant l'année, d'autres projets régionaux devraient être éligibles à ce type d'aide.

Un million pour l’université de Grenoble

La plus importante subvention (plus de 800 000 euros) a été accordée à un projet isérois mené par l'université Joseph-Fourier. En partenariat avec des entreprises informatiques comme Hewlett-Packard, les universitaires grenoblois planchent sur un système de support informatique plus rapide, permettant des gains de 30 % dans la résolution des pannes informatiques. L'université grenobloise, qui a vu un autre de ses projets sélectionné, captera ainsi en 2015 plus d'un million d'euros de fonds européens.

Biodiversité et pansement intelligent

Les aides européennes peuvent aussi concerner des projets plus modestes. Le parc naturel régional du Pilat (Loire) recevra ainsi 27 750 euros de subventions dans le cadre d'un projet de préservation de la biodiversité. Dans le Rhône, BioMérieux recevra une aide via le Feder (Fonds européen de développement régional) de 255 230 euros, pour son projet de pansement intelligent destiné à détecter la présence de bactéries dues à des infections nosocomiales.

La prise en charge de ces fonds européens par le conseil régional absorbe un quart de ce premier lot d'aides accordées. Plus d'un million d'euros seront ainsi versés par l'Union européenne au conseil pour la prise en charge des coûts de fonctionnement liés à l'instruction des dossiers. Si la région instruit les dossiers, elle n'est, en revanche, pas seule décisionnaire. Le comité de sélection des projets réunit l'État, l'Union européenne et des représentants de collectivités locales.

Faire défiler vers le haut