Collomb : “une société où la sécurité n’est jamais assurée”

Le maire de Lyon, qui adressait ses vœux à la presse ce mercredi, est revenu sur les événements dramatiques de ce mercredi matin après qu’une fusillade a eu lieu dans les locaux de la rédaction de Charlie Hebdo. Il évoque une société où “la sécurité n’est jamais assurée” et parle de ses craintes lors de l’organisation d’événements à Lyon.

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, présentait ce mercredi midi ses vœux à la presse. Des vœux qui se tiennent donc dans un contexte très particulier, une heure et demie à peine après l'attaque de la rédaction du journal Charlie Hebdo par deux hommes armés. Cette fusillade a fait 12 morts, selon un bilan qui reste provisoire.

Alors que Gérard Collomb voulait parler de la métropole, il a finalement décidé de revenir sur les dramatiques événements de ce matin.

"Les conflits qui se déroulent en Ukraine, en Syrie, en Irak, l'émergence de Daesh, les tensions toujours très fortes entre Israéliens et Palestiniens, les guerres au Mali, l'explosion de la Libye… Tout cela crée un environnement qui ne prête pas à ce que nous ayons une société apaisée, a estimé le maire de Lyon. En même temps, on le voit bien, ces conflits ont des conséquences sur nos sociétés européennes, avec un afflux de migrants, une espèce de montée parallèle de la xénophobie, de la haine et de discours de violence. Les discours de violence répondent à d'autres discours de violence. Notre société devient donc une société où la sécurité n'est jamais assurée."

“Il peut y avoir des événements dramatiques”

Le maire de Lyon avoue même ses craintes : "Nous savons tous que, depuis quelques mois, des mesures renforcées de sécurité sont prises dans une ville comme la nôtre. Pour vous faire part de quelques inquiétudes personnelles, je me dis que lorsque nous organisons de grands événements il peut y avoir à ce moment-là des événements dramatiques. Et je puis vous dire qu'avec nos services, avec les services de l’État, c'est quelque chose dont nous nous préoccupons extrêmement fortement."

Le maire de Lyon a également évoqué le journal Charlie Hebdo : "Ces événements à Paris visent un journal connu pour son impertinence et la manière dont il traduit notre réalité avec un esprit critique acéré et sans faire de concession à personne. Il reflète sans doute plus que beaucoup encore ce qu'est notre conception occidentale, européenne de la liberté de la presse, de son droit à présenter les faits comme elle l'entend avec son esprit critique."

Une minute de silence a été observée en hommage aux victimes.

Suivez toutes les informations, en direct, sur ce dramatique événement ici.

à lire également
Du candidat à la mairie de Lyon à ses cousins de droite en passant par les maires et les députés, tour des élus et des membres de la société civile qui ont affiché leur soutien à Gérard Collomb pour l’élection à la présidence de la métropole.
Faire défiler vers le haut