Déclaration d’intérêts : Dini et la SCI à 15 millions d’euros

La sénatrice UDI du Rhône Muguette Dini a personnalisé son questionnaire de déclaration d’intérêts. L’élue, qui ne rempilera pas aux prochaines sénatoriales, est notamment impliquée à 100 % dans une SCI évaluée à près de 15 millions d’euros.

Pour Muguette Dini, le formulaire, c’est “à la carte”. La sénatrice UDI du Rhône a pris la liberté de changer légèrement les règles du jeu en ce qui concerne sa déclaration d’intérêts et d’activités. Alors que les parlementaires devaient indiquer les “activités professionnelles donnant droit à rémunération à la date de l’élection”, Muguette Dini a soigneusement barré cette dernière indication, préférant faire part de sa situation quelques mois plus tard, au 31 décembre 2013.

En évoquant ses prises d’intérêts, la sénatrice lève également le voile sur son patrimoine. Car, si l’élue ne déclare aucune rémunération, elle annonce toutefois des parts dans plusieurs SCI et SAS. Elle est notamment impliquée à 100 % dans une SCI évaluée à près de 15 millions d’euros et dans une autre à près de 775 000 euros. Elle est également majoritaire dans deux autres SCI, évaluées à plus de 5 millions d’euros chacune. Son mari semble dévoué à la gestion du patrimoine familial, puisqu’il apparaît comme cogérant de 4 holdings familiales.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut