Eric Lafond© TD Lyon TV_005
Photo : Tim Douet

Éric Lafond présente son projet “santé” pour l’Hôtel-Dieu

Le candidat centriste aux municipales à Lyon, Éric Lafond, se dit hostile à la transformation de l’Hôtel-Dieu en “un lieu de consommation et de loisirs”. Dans la lignée du projet de PRPS (Pôle Régional de Prévention Santé), il souhaite y voir s’installer un lieu de coordination des acteurs de la santé.

Depuis qu'il a été désaffecté en 2010, le site de l'Hôtel-Dieu ne prodigue plus de soins hospitaliers. Et il ne prévoit pas d'en prodiguer à l'avenir. Suite à l'appel du pied aux candidats du collectif pour un Pôle régional de promotion de la santé (PRPS), Éric Lafond a voulu exprimer ses ambitions pour le site.

Pôle de coordination

Dans un communiqué, Éric Lafond a affirmé sa volonté que "la tradition humaniste et médicale de la ville" puisse trouver toute sa place dans cet ancien hôpital édifié en 1184 : "Nous souhaitons voir s'installer là l'épicentre de la politique de prévention que nous entendons mener à Lyon, auprès des publics les plus fragiles et auprès des enfants. Les enjeux de santé publique méritent un pôle de coordination des acteurs de terrain, intégrant les industriels de la santé du territoire. Nous pouvons construire un nouveau partenariat durable avec les associations, évitant l'émiettement des financements publics. Il sera fondé sur une volonté commune d'obtenir des résultats mesurables."

Un parcours muséal

Parallèlement à l'idée de prévention, le candidat centriste propose de réunir sur le site un ensemble de réalisations qui ont trait à la santé, et ce afin de "valoriser l'apport des Lyonnais à la science médicale" : "Il est possible de regrouper toutes les collections publiques et privées (transfert notamment du musée d'anatomie de la faculté de médecine de Lyon et du jardin botanique de la faculté de pharmacie) dans un parcours muséal qui constituera un lieu de référence pour les étudiants de toute l'Europe."

Enfin, la tête de liste de “Lyon pour tous, tous pour Lyon” expose l'idée d'implanter à l'Hôtel-Dieu "une plate-forme partagée" où des entreprises, des créateurs et des universités du territoire puissent plancher sur les questions des MedTech, du numérique et de la santé à domicile.

Éric Lafond conclut en expliquant qu'une "nouvelle dynamique économique pour la santé, créatrice d'emplois, est possible ; qu'elle puisse prendre naissance à l'Hôtel-Dieu serait signe de modernité".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut