Laurent Wauquiez conseil régional 4.01.16
© Tim Douet

Laurent Wauquiez boude le séminaire sur l’emploi à Matignon

Eh non, Laurent Wauquiez ne sera pas sur la photo de famille des présidents de conseils régionaux conviés ce mardi par Manuel Valls pour lutter contre le chômage. Pour créer de l’emploi dans la région, Laurent Wauquiez semble vouloir faire cavalier seul.

L’hyperprésident Les Républicains du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes (enquête à lire dans notre mensuel de février) marque encore son opposition virulente à la politique du gouvernement en terme de lutte contre le chômage. Manuel Valls réunit aujourd'hui les 13 présidents des nouvelles régions françaises pour discuter lutte contre le chômage, mais une tête manque à l'appel : celle de Laurent Wauquiez.

 

Non, Laurent Wauquiez ne participera pas à ce séminaire sur l'emploi, qu'il considère comme une "grande messe hypocrite dont il ne sort jamais rien", avec à la clé un plan qui "a pour seul objectif de sortir les sans-emploi des statistiques du chômage".

D'autres sons de cloche affirment que Monsieur le Président n'aimerait pas être toujours dans l'attente d'une réponse du Premier ministre suite aux propositions concrètes qu'il lui aurait présentées en tête à tête la semaine dernière. Lyon Capitale a demandé une réaction à Matignon, restée sans réponse.

Laurent Wauquiez partageait déjà le 26 janvier sur RMC puis sur son compte Twitter son opinion sur les mesures pensées par le gouvernement socialiste :

Pour le moment, le président LR du conseil régional semble plutôt concentré sur les économies qu'il pourra réaliser lors de son mandat. D'ores et déjà, les mesures votées depuis le début du moins de janvier permettraient d'économiser 27 millions d'euros sur six ans. Pour tenir ses promesses de campagne, il ne lui reste donc plus que 273 millions d'euros à économiser. Boycotter les rendez-vous du Gouvernement lui fera peut-être économiser quelques deniers en transport.

6 commentaires
  1. romu002 - mer 3 Fév 16 à 10 h 05

    Wauquiez, qui nous a démontré qu’il était un spécialiste de l’inversion de la courbe du chômage lorsqu’il était ministre, ne peut s’empêcher de faire du Wauquiez, autrement dit de la petite politique politicarde de bas étage.

  2. jpb citoyen - mer 3 Fév 16 à 12 h 58

    (1) Je peux comprendre son manque de motivation à participer à une réunion de plus concernant l'emploi... D'ailleurs la région ne peut que créer des emplois assistés. Et si elle crée du travail en faisant réaliser des travaux pour un projet, elle prend son argent dans la poche du contribuable. Par elle-même, la région de « gagne » pas d'argent comme un commerce ou une entreprise, un travailleur, un auto entrepreneur, un artisan ou un libéral. Elle équilibre ses comptes. Ses rentrées sont des taxes ; ses subventions d’État proviennent de taxes et d’impôts. Pour augmenter les emplois il vaut mieux laisser faire les entreprises : leur laisser de la marge et les laisser employer des gens. Les responsables d’entreprises savent très bien (...)

  3. jpb citoyen - mer 3 Fév 16 à 13 h 08

    (2) …Les responsables d’entreprises savent très bien ( et souvent mieux que quiconque ) ce qu’ils ont à faire. Les comptables sont là aussi pour les orienter le cas échéant. Comment faire alors pour créer des emplois de manière stable et sure ? Je crains qu’il ne faille passer par le système bancaire des banques centrales. Mais ces dernières, malgré leur propos contraires, sont tenues par des gens qui ne veulent pas améliorer la situation : elles partent du principe qu’il faut créer des besoins (nécessités impérieuses de quelque chose, de quelqu'un ou de faire quelque chose). Les gouvernements croient presque uniformément en ce système et l’utilisent. Ils répriment l’offre en imposant les fournisseurs et accroissent la demande en punissant les consommateurs pour manque de fonds ...

  4. jpb citoyen - mer 3 Fév 16 à 13 h 12

    (3) …en punissant les consommateurs pour manque de fonds - c’est-à-dire l’impôt sur le revenu. Ces personnalité oppressives tiennent le monde entre leurs mains, et les citoyens pensent jouir de souveraineté grâce à la démocratie. C’est faux : nous devenons de plus en plus des marionnettes dans les mains des banquiers et de leurs acolytes. Si les gens capables, ceux qui savent et osent entreprendre avaient les mains libres, le nombre de chômeurs diminuerait à toute allure, à la joie des personnes sociales et des élus non acolytes.

  5. Liliane01 - mer 3 Fév 16 à 21 h 19

    'On n'inversera pas la courbe du chômage à coup de formations bidons et d'emplois aidés'Faites votre job M. Wauquier !Demandez à la région de faire ce que le pôle emploi n'arrive pas à faire : recherchez des stages sérieux (si, si, ça existe), demandez aux entreprises de se mettre en rapport avec la région lorsqu'elles ont du mal à recruter, là aussi des emplois sont non pourvus fautes de candidats adéquats. Évidemment avec la conjoncture actuelle on ne resoudra pas tous les problèmes, mais avec de la bonne volonté on arrive à faire beaucoup.

  6. lili34 - sam 5 Mar 16 à 20 h 53

    Tout ça pour modifier des statistiques...c'est pas ça qui va réellement changer les choses.Secrétaire indépendante depuis quelques années à mon compte, c'est à ce moment là que je me suis rendu compte la complexité des dossiers à mettre en place pour ne serait-ce que faire fonctionner l'entreprise.Beaucoup de retours également de mes consoeurs télésecrétaires à ce sujet.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut