mariton

Mariton (UMP) : “La candidature de Sarkozy ne s’impose pas”

"Le temps des ingénieurs en politique est venu." Ainsi Hervé Mariton a-t-il lancé sa campagne pour la présidence de l'UMP. Il était hier soir à Rillieux-la-Pape, ce matin sur Sud Radio. "Je propose que ceux qui à l'UMP font le boulot, des élus locaux, des responsables, nous prenions le pouvoir", a exposé le député de la Drôme, délégué général de l'UMP en charge du projet. Il souhaite justement "mettre le projet au centre de la maison".

Interrogé sur le fait que l'annonce de sa candidature intervient alors que les proches de Nicolas Sarkozy s'activent pour son retour, il invoque "un télescopage de calendrier". "Sa candidature ne s'impose pas en tant que telle", dit-il à propos de l'ex-président. "Peut-être que Nicolas Sarkozy sera le bon homme en 2017 pour l'alternance", ajoute-t-il néanmoins. Revenant sur les problèmes financiers du parti de droite, Hervé Mariton juge que "le temps du star system en politique est terminé. Il faut faire moins cher", prenant exemple sur les meetings d'Angela Merkel, plus modestes.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut