Christophe Geourjon
© Elise Julliard

Métropole : l’UDI fustige “l’indigestion fiscale”

Dans son intervention en conseil ce lundi lors du vote du budget de la métropole, Christophe Geourjon, du groupe UDI et apparentés, a fustigé la nouvelle hausse des impôts.

Alors que le conseil vote ce lundi le premier budget de la nouvelle métropole, de nombreuses voix s'élèvent pour critiquer les orientations sélectionnées par l'exécutif.

Christophe Geourjon, président du groupe UDI et apparentés, a pris la parole en séance pour dénoncer "la présentation d'un budget alarmiste afin d'avoir recours à la solution de facilité qu'est le levier de l'impôt". En cause, l'augmentation des impôts de 5 % pour les personnes et pour les entreprises, annoncée vendredi. Une hausse qui fait suite à celle de la Ville de Lyon, décidée en conseil municipal la semaine dernière.

“Pour les Lyonnais, le cumul des mandats, c’est la double peine”

Christophe Geourjon a fait les comptes et annonce que ces hausses représentent 17 millions d'euros d'impôts en plus au niveau de la ville et 29 millions d'euros au niveau de la métropole. "Pour les Lyonnais, le cumul des mandats, c'est la double peine", s'indigne le centriste, qui ajoute : "Après le ras-le-bol fiscal, nous passons au stade de l'indigestion".

L'ensemble du groupe UDI et apparentés s'est donc opposé à ce budget primitif et réclame la mise en place d'un "plan pluriannuel de réduction des dépenses de la métropole de Lyon".

2 commentaires
  1. spacelex - 26 janvier 2015

    Par charité chrétienne je ne commenterai pas les pseudo cris de vierges effarouchées des yoyos politiques que sont les centristes ... Une précision de taille à apporter par LyonCapitale : les hausses de 5% sont celles des taux municipaux ET métropolitains. Or, ces hausses seront amplifiées par la hausse non moins importante des bases. Ce qui cumulé devrait faire une hausse nette globale plus proches des 7 à 8 % ! Lamentables une fois de plus ... tous ces moutons ayant 'plébiscité' la reconduction aux plus hautes responsabilités locales d'un tel manipulateur.

  2. B.JAB - 28 janvier 2015

    Pour ma part, je me félicite de la prise de parole d'un Centre droit Lyonnais sans concession dont la clarté du discours tranche d'avec les formules manoeuvrières d'un exécutif décrédibilisé Effectivement, avec Gérard Collomb aux manettes, c'est la 'double peine' !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut