Capture d’écran 2014-04-28 à 17.36.42

Où est l’“aile gauche” au conseil municipal de Lyon ?

Depuis les dernières élections municipales, deux groupes sont clairement apparus à gauche de Gérard Collomb au conseil municipal de Lyon : ceux qui siègent dans l’exécutif et ceux qui en sont exclus. Tous se mettent désormais en ordre de bataille en vue de peser ces six prochaines années.

Ainsi, les groupes communiste et Gaec (Gauche alternative écologique et citoyenne) ont fusionné, comme annoncé fin janvier, au sein d'un nouveau groupe appelé "Lyon gauche et solidaires", vendredi au conseil municipal de Lyon. "Malgré les difficultés qui s'annoncent et la politique gouvernementale plus que contestable, nous avons la ferme intention d'agir", ont assuré, lors du dernier conseil municipal, les 5 élus à la Ville, emmenés par Nicole Gay (PCF), nommée adjointe aux travaux et à l'immobilier depuis qu'elle a accepté de faire partie de l'exécutif de Gérard Collomb. Son groupe veut "être durant les six prochaines années, l'aile gauche de la majorité à Lyon".

Est-il possible de se revendiquer de gauche quand on participe à l’exécutif lyonnais ?

Les autres groupes, issus de la gauche de la gauche, au conseil municipal ne l'entendent pas de cette oreille. Les écologistes d'abord (3 élus EELV), qui ont choisi de rester à l'écart. Ils veulent "construire des coalitions" au coup par coup, en fonction des "mutations sociales et de l'urgence écologique", comme l'a souligné vendredi Emeline Baume, interrogée par Lyon Capitale. Quant à Nathalie Perrin-Gilbert (Gram, 2 élus), plus radicale, elle pose la question : "Est-il possible de se revendiquer encore de gauche et écologiste quand on participe à l'actuel exécutif municipal lyonnais ? Pour ma part, je ne le pense pas : d'où la non-participation du Gram. Mais, si cet exécutif me prouvait le contraire, je serais la plus heureuse pour ma ville !" souligne l'opposante affirmée au maire de Lyon. Deux visions, deux façons de faire de la politique, qui tenteront de peser chacune à leur façon dans des proportions similaires (5 élus d'un côté, 5 de l'autre), ces six prochaines années.

1 commentaire
  1. bruitdevert - mar 29 Avr 14 à 8 h 19

    'Malgré les difficultés qui s'annoncent et la politique gouvernementale plus que contestable, nous avons la ferme intention d'agir', Présents sur les liste de Gérard COLLOMB dès le premier tour, élus dans l'exécutif, des postes d'adjoints....j'attends de voir en quoi ils vont agir...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut