Capture d’écran 2011-01-21 à 17.13.41

Pour 63 % des Français, DSK a raison d’attendre juillet

Selon un sondage Le Figaro-LCI-Opinionway-Fiducial, 63 % des Français jugent que le directeur du FMI peut attendre juillet pour se déclarer candidat à la primaire socialiste, contre 33 % d’un avis contraire. Les sympathisants socialistes jugent qu’il est le plus à même d’incarner les idées de gauche et rassembler la gauche en vue de la présidentielle.

Le directeur du FMI doit-il accélérer son agenda ou coller au calendrier du parti socialiste qui prévoit que les candidats aux primaires déposeront leur candidature du 28 juin au 13 juillet ? Selon un sondage Le Figaro-LCI-Opinionway-Fiducial, 63 % des Français jugent qu’il peut attendre juillet pour dire s’il est candidat, tandis que 33 % estiment qu’il doit le faire au plus vite. L’enquête a été réalisée les 20 et 21 janvier, auprès d’un échantillon représentatif de 982 personnes. Les sympathisants de gauche et du parti socialiste sont un peu plus pressés, mais pensent majoritairement que Dominique Strauss-Kahn (DSK) peut attendre (respectivement 52 % et 51 %, contre 44 % et 45 % qui sont d’un avis contraire). Mais les proches de la gauche radicale trouvent qu’il doit sortir du bois au plus vite (54 % contre 44 %).

Capture d’écran 2011-01-21 à 17.13.41 ()

DSK est celui qui incarne le mieux les valeurs de gauche, pour 25 % des personnes interrogées, contre 18 % pour Martine Aubry et 10 % pour François Hollande. Seuls 5 % des sondés trouvent que Ségolène Royal est celle qui y parvient. Les sympathisants socialistes placent ce podium dans le même ordre : 35 %, 30 % et 12 %. Mais pour les sympathisants de la gauche dans son ensemble, comme ceux qui se considèrent proches des Verts et de la gauche radicale, c’est la première secrétaire du PS qui incarne le mieux les idées de gauche, devant le directeur du FMI. Les électeurs d’extrême gauche semblent décidément ne pas porter en sympathie l’ex-ministre de l’Économie.

Capture d’écran 2011-01-21 à 17.14.26 ()

DSK est-il le plus capable de rassembler toute la gauche en 2012 ? Pour 42 % des Français la réponse est oui, bien devant Martine Aubry (11 %) et François Hollande (9 %). La candidate socialiste à la présidentielle de 2007 est là encore distanciée (5 %). Cet ordre est le même, pour les sympathisants de gauche, du PS, des Verts et de la gauche radicale. En particulier, 59 % des proches du PS jugent que le directeur du FMI est en capacité de rassembler la gauche, contre 19 % pour Martine Aubry et 8 % pour François Hollande.

Capture d’écran 2011-01-21 à 17.20.19 ()
Capture d’écran 2011-01-21 à 17.21.10 ()

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut