Sénatoriales dans le Rhône : la liste PS n’est pas définitive

La liste des candidats investis pour les sénatoriales par le conseil fédéral du PS est loin d’être définitive. PRG et PC se disputent la troisième place qui leur avait été promise en 2013 et qui a finalement été dévolue à un troisième socialiste, Gilbert-Luc Devinaz. Mais au Palais du Luxembourg, on affirme que cette attribution n’est pas encore actée.

Selon les informations que Lyon Capitale a pu recueillir auprès de l’entourage de Jean-Pierre Bel, président socialiste du Sénat, les jeux ne sont pas faits pour les candidats de la gauche aux sénatoriales dans le Rhône. La liste actuelle décidée au niveau de la fédération départementale socialiste en juin dernier “n’est en rien définitive”. “Toutes les options sont envisagées », nous assure-t-on du côté du Palais du Luxembourg.

En juin dernier, le conseil fédéral du PS et les militants approuvaient en effet une liste emmenée par Gérard Collomb suivi d’Annie Guillemot, la troisième place revenant à l’adjoint villeurbannais, Gilbert-Luc Devinaz.

Mais la constitution de cette liste 100 % PS balaye la promesse du PS d’intégrer un candidat du PRG en troisième position. Un engagement qui avait été pris en 2013 par les dirigeants du parti à la rose.

La semaine dernière, le président du PRG Jean-Michel Baylet, avait menacé les socialistes “de partir du gouvernement” invoquant un désaccord sur la réforme territoriale. Mais une source proche du secrétaire d’Etat (PRG), Thierry Braillard, affirmait que la constitution des listes en vue des sénatoriales se révélait également être une pierre d’achoppement entre socialistes et radicaux. "La troisième place sur la liste du Rhône pose problème", avait même clairement affirmé le numéro 2 du PRG Guillaume Lacroix, dans une interview accordée au Monde.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut