Jean-Paul Bret (PS)
Jean-Paul Bret (PS) © Tim Douet

Bret à Collomb : “Demain ne pourra être comme hier”

Nous publions ci-dessous le discours prononcé mercredi par Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, quelques minutes après la réélection de Gérard Collomb à la tête de l’agglomération.

“Monsieur le Président,

Je voudrais d’abord vous féliciter de votre élection et d’avoir su rassembler une majorité de suffrages autour de votre candidature. Je voudrais aussi saluer votre concurrent malheureux aujourd’hui, François-Noël Buffet.

Votre élection – et le concours que nous lui avons apporté, avec le groupe “La métropole autrement” – est aussi l’occasion de rappeler un certain nombre de points essentiels qui conditionnent la réussite future de la métropole et aussi les conditions du soutien que nous pourrons vous apporter, dans la durée, au sein d’un futur exécutif.

Le premier point, c’est celui de la gouvernance ou encore celui d’un exercice plus collectif des responsabilités.

Je vous le dis avec amitié, mais aussi avec fermeté : demain ne pourra être comme hier. À cet égard, le mandat précédent n’est pas un bon exemple. Les décisions ne peuvent précéder les discussions : discussions au sein d’un exécutif qui sera plus resserré, discussions avec les maires et les territoires concernés.

Le deuxième point, c’est celui d’une métropole qui doit être une métropole d’équilibre, une métropole qui ne soit pas lyonno-centrée, où les projets du maire de Lyon bénéficient davantage de l’attention du président du Grand Lyon en mobilisant les investissements humains et financiers.

La métropole – vous l’avez dit à juste titre – ne peut pas se construire contre la ville-centre, mais l’inverse l’est tout autant.

Il faut pour cela que la richesse des territoires, leurs histoires toutes différentes, leur spécificité, leur capacité de développement soient non seulement mieux prises en compte mais qu’elles soient valorisées et cela autant que celles de Lyon.

C’est de cette diversité que la métropole devra demain tirer équilibre et dynamisme.

Enfin, le troisième point, c’est la façon dont seront transférées les compétences du département vers la métropole et surtout la manière dont elles seront exercées.

Les intentions exprimées sur tous les bancs de cette assemblée permettent, semble-t-il, un large consensus. Encore faudra-t-il que les actes soient au rendez-vous et que les communes, ou les groupements de communes, qui souhaitent exercer en direct certaines compétences puissent le faire dans la responsabilité et dans des conditions financières justes et équitables.

C’est cette vision que notre groupe entend défendre au cours du prochain mandat.

Je le dis clairement, notre groupe reste attaché à une histoire et à des valeurs de gauche.

Si notre vote d’aujourd’hui a été guidé par cela, notre action de demain s’exercera aussi avec une liberté de ton, des exigences fortes et une vigilance de tous les instants.”

Nota bene : Toutes les expressions en gras sont ainsi soulignées par la rédaction de Lyon Capitale.

2 commentaires
  1. FOurs - ven 18 Avr 14 à 12 h 14

    Espérons que Bret tiendra bon sur la longueur et sur toute la dimension de la fameuse métropole. De plus, si les maires des autres communes la jouent perso, Collomb continuera comme il veut.

  2. Frédéric Vermeulin - mar 22 Avr 14 à 11 h 37

    En ouvrant pour une métropole plus équilibrée, Jean-Paul Bret apporte une nouvelle dimension aux projets de Gérard Collomb. Belle complémentarité.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut