Richard Brumm © Tim
© Tim Douet

Budget de la métropole : un quart de dépenses sociales

Infographie – La toute nouvelle métropole de Lyon adoptera lundi son premier budget. Les dépenses à caractère social représentent la plus grande partie des dépenses de fonctionnement.

La métropole récupère une partie des compétences du département, en particulier dans le domaine social. Les dépenses à caractère social constitueront donc plus d’un quart des dépenses de fonctionnement dans le budget prévisionnel 2015. C’est le premier poste du budget, avec 624 millions d’euros.

Parmi les compétences récupérées du département, la métropole prendra donc en charge le RSA (199,2 millions d’euros), les personnes âgées (91 millions), les personnes handicapées (186 millions, l’enfance et la famille (150 millions), la culture et le sport (43 millions) ou encore les collèges (76 millions).

Des dépenses de personnel optimisées

Les dépenses de personnel représentent 18 % des dépenses de fonctionnement pour ce budget 2015, avec 385,2 millions d’euros. Dans le budget du Grand Lyon, les dépenses de personnel se situaient davantage entre 20 % et 25 % – en 2014, elles s’élevaient à 212 millions d’euros. Selon Gérard Collomb, il sera donc difficile de faire davantage d’économies sur ce poste de dépense, déjà optimisé.

Deuxième poste de dépense : les subventions et participations, qui constituent 19 % des dépenses de fonctionnement. Les 417,9 millions d’euros sont principalement répartis entre le Sytral (35 %), le Sdis (service d'incendie et de secours, 26 %) et la catégorie “autres” (25 %). Celle-ci regroupe notamment Rhônexpress, la Biennale d’art contemporain, les Nuits de Fourvière ou l’Opéra. Les charges générales (collecte des ordures, tri des déchets, incinération…) représentent 14 % des dépenses.

Faire défiler vers le haut