Michel Mercier et Gérard Collomb annoncent les contours financiers de la création de la métropole
Gérard Collomb et Michel Mercier annoncent les contours financiers de la création de la métropole © Tim Douet

Collomb vante la métropole de Lyon et le Grand Paris

Le maire de Lyon a défendu le modèle de la métropole de Lyon, ce mardi matin, sur France Inter. Mais l’édile s’est également montré favorable à la mise en place rapide d’un Grand Paris.

Invité de France Inter ce mardi matin, Gérard Collomb n'a évidemment pas manqué de défendre le modèle de la métropole de Lyon. Mais pas que… Interrogé par Patrick Cohen, l'édile s'est également prononcé sur le Grand Paris.

"Le problème principal de l’Ile-de-France, c'est sa fragmentation, diagnostique Gérard Collomb. Vous avez côte à côte des communes extrêmement riches d'une part et extrêmement pauvres d'autre part. Tant qu'on n'aura pas permis que se réalise un Grand Paris qui pourra définir une stratégie du logement à l'échelle d'un grand territoire, on ne réalisera rien."

Et d'appuyer son propos par une anecdote : "Mon directeur général des services a été directeur d'un office HLM en région parisienne. Il me disait : c'est l'enfer, pour pouvoir construire il faut l'autorisation de la commune, de l'intercommunalité qui est toute petite, du département et parfois même du ministère... On ne peut rien faire."

à lire également
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Si Gérard Collomb a fait de l'Anneau des sciences de Lyon le point central de sa campagne, un décalage semble se creuser avec les principales attentes des Lyonnais. Ce projet d'autoroute pour boucler le périphérique ne remporte pas l'adhésion selon un sondage. 
2 commentaires
  1. Marine - 3 février 2015

    Ce n'est pas la Métropole que Monsieur COLLOMB vante, mais l'augmentation des élus métropolitains qu'ils se sont octroyés au 01 janvier 2015. Merci à eux, pour nos fins de mois de plus en plus difficiles, car ces 20% de plus vont augmenter nos impôts locaux et taxes diverses, et comme d'habitude ce sont les contribuables qui vont payer. Mais de cela Monsieur COLLOMB n'en parle pas. L'année 2015 va être difficile, les salaires n'augmentent pas, mais toutes les autres dépenses oui. Le reste à vivre diminue de plus en plus.

  2. Gemini - 3 février 2015

    Et après, Collomb ne comprend pas que les électeurs ne votent plus, tellement ils sont écœurés. Personne n’en veut de leurs bouses de métropole qui éloignent toujours plus les citoyens des centre de décision. Ces messieurs décident entre eux ce qui est bon pour eux et nous sommes priés de dire amen. La racaille politique doit finir en prison et notre république doit être totalement repensée pour limiter le pouvoir de ces nuisibles.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut