David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Article payant

Collomb vs Kimelfeld à Lyon, un feuilleton devenu lassant

Le dénouement de la guerre fratricide entre Gérard Collomb et David Kimelfeld semble plus proche que jamais. Emmanuel Macron pourrait annoncer, lors de sa venue à Lyon début octobre, son choix : Gérard Collomb devrait être son candidat pour la présidence de la Métropole de Lyon. L’histoire pourrait ne pas se finir sur un happy end. David Kimelfeld laisse entendre qu’il partira en dissidence.

Le feuilleton s’éternise. Il tient le microcosme politique en haleine depuis un an. Mais à l’heure d’embarquer pour une saison deux, les seconds rôles commencent à faire part de leur lassitude. Tout comme les producteurs parisiens de La République en Marche qui aimeraient bien s’éviter un psychodrame comme à Paris. Plus les semaines passent et plus l’envie de trouver un épilogue gagne du terrain. Même David Kimelfeld et Gérard Collomb l’évoquent publiquement. Depuis la rentrée, les deux élus qui se disputent la présidence de la Métropole pour le compte de la majorité présidentielle promettent de se rencontrer pour dessiner une sortie de crise. Dans les faits, les deux ne montrent pas un grand empressement à se voir en tête à tête.

Il vous reste 81 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut