Défection de deux socialistes sur la liste Bret

Hadj Djennas et Sophie Maret apparaissaient en 47e et 52e position sur la liste socialiste de Villeurbanne. Leurs visages ont été effacés de la photo de l'équipe.

Ne cherchez pas leur visage sur la photo officielle de l'équipe de Jean-Paul Bret : ils ont déjà été effacés ! Hadj Djennas et Sophie Maret occupaient respectivement la 47e et la 52e place - non éligibles. Ils ont tous les deux renoncé à leur candidature au cours des dernières 48 heures.

Hadj Djennas avait été directeur de campagne de Gilbert-Luc Devinaz, aux dernières cantonales. "Je déplore un système de monarchie républicaine où tout se décide dans un petit bureau entre copains", proteste-t-il. A l'en croire, les grandes décisions ayant trait au PS villeurbannais se prennent entre le maire, son adjoint Didier Vullierme, par ailleurs secrétaire de section, et le cabinet du maire. Dans un mail adressé au PS, Sophie Maret explique que son "retrait qui est dù à la mauvaise foi, la méchanceté, aux mensonges de certains membres de la section", critiquant un "mode de fonctionnement que je nommerai parachutage et non respect des valeurs socialistes".

Didier Vullierme s'étonne du procédé. "Le PS a un fonctionnement démocratique : la liste des socialistes se portant candidats aux municipales a été adoptée en bureau de section, auquel fait partie Hadj Djennas, puis par les militants eux-mêmes. Ces deux personnes figuraient sur la photo de campagne réalisée dimanche. Ils ont signé leur formulaire de candidat pour la préfecture". Ces défections "de dernière minute" signent pour lui la déception de ne pas être retenus en position éligible.

Faire défiler vers le haut