Dubernard pète les plombs

Il fonce sur le banc de la presse et harponne Régis Guillet de TLM. Graves accusations : sabotage au profit de Gérard Collomb. Régis Guillet essaie en vain de lui faire entendre raison. Rien n'y fait. Dubernard se lâche même carrément : " Ca me fait tellement plaisir de pouvoir dire ce que je pense de vous et de votre fine équipe, de votre Vacher qui lèche le cul des gens. " Puis il passe aux représailles : " S'il y a des infos sur les transplantations sur Lyon, je ne vous les donnerais pas. " Régis Guillet ne se démonte pas, gonfle pas : " Arrêtez votre paranoïa, je ne suis pas électricien moi ! De toutes façons, vous l'avez déjà regardé une fois l'émission ? " Dubernard hésite : " Euh...Oui ! Des fois... " Il finit par regagner son banc.
Amaury Nardone, chef des millonistes, a suivi du coin de l'oreille, et tente de tirer parti de la situation. Il essaie en vain de négocier en compensation, sa participation à un JT. Nenni. Mais il ne lâche pas l'affaire et finit par obtenir que son intervention soit ré-enregistrée en fin de conseil, devant une salle vide. (voir :'On la refait ?')

à lire également
conseil_municipal©FlorentAceto_9
La ville de Lyon a revu la convention qui la lie à TLM – futur BFM Lyon – pour la diffusion des conseils municipaux. Un contrat plutôt juteux pour le diffuseur qui s'assure une rentrée d'argent d'une centaine de milliers d'euros par an. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut