Buna
© Maxppp

Gilles Buna enterre le TOP

"L'anneau des Sciences ne se fera pas", a concédé, mercredi, Gilles Buna, adjoint à l'urbanisme à Lyon. Mais pour lui, ce n'est pas une conséquence de l'accord entre le PS et Les Verts. "Nous n'en avons pas les moyens", explique-t-il.

En marge de la conférence de presse offrant l'image du rassemblement PS/EE-LV, Gilles Buna a voulu dédramatiser les conséquences de l'accord. Pour expliquer qu'aucun programme ne serait victime de l'union de deux partis parfois opposés dans leur vision pour Lyon, l'actuel adjoint écolo à l'urbanisme a pris le TOP en exemple. "L'Anneau des Sciences ne se fera pas. Nous n'en avons pas les moyens", précise-t-il.

Un projet à 3 milliards

La réalisation du TOP doit permettre de boucler le périphérique. Annoncé en 1991, les études ont commencé lors du dernier mandat. En 2001 déjà les écolos s'étaient déclarés contre le projet et l'avait gelé. "Pourquoi le TOP ne s'est pas fait ? C'est à cause de moi", nous clamait fièrement Etienne Tête, candidat EE-LV aux municipales, en 2010. Aujourd'hui, il prétend offrir une bonne excuse, avec l'accord d'entre-deux tous, à Gérard Collomb de ne pas réaliser un projet qu'il ne peut financer. La réalisation de cette infrastructure routière est estimée à plus de 3 milliards d'euros.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut