Buffet et Collomb à la préfecture du Rhône
Buffet et Collomb à la préfecture du Rhône

Grand Lyon : Buffet déjà investi par l'UMP

L'UMP vient d'investir François-Noël Buffet comme candidat à la présidence du Grand Lyon face à Gérard Collomb. Un choix très rapide que la droite justifie par "une opportunité à ne pas gâcher". Philippe Cochet, Dominique Nachury et Michel Forissier s'effacent donc devant le sénateur-maire UMP d'Oullins, qui affrontera Gérard Collomb comme en 2001 et en 2008.

La droite n'aura donc pas traîné. Réunis ce matin à 9 heures pour décider du mode de désignation du candidat qu'ils présenteront face à Gérard Collomb, les élus et parlementaires UMP ont investi François-Noël Buffet dès ce lundi matin 10 heures. Ils ont officialisé cette candidature dans un communiqué de presse signé par Philippe Cochet et Michel Forissier, qui lorgnaient jusqu'à ce matin sur l'investiture. La droite a donc fait vite. "Il ne fallait pas gâcher une opportunité de gagner le Grand Lyon", explique un cadre de l'UMP.

Comme en 2001 ?

Comme en 2001 et en 2008, des scrutins perdus par l'UMP, François-Noël Buffet défiera donc Gérard Collomb. Cette année, il se retrouve dans la configuration de 2001, la droite apparaît majoritaire et le maire de Lyon et actuel président du Grand Lyon doit former une majorité en s'ouvrant à la droite et notamment aux maires Synergies, le groupe qui réunit les maires divers droite du Val de Saône. "La responsabilité et la lucidité ont commandé, souligne l'entourage de Philippe Cochet, patron de l'UMP dans le Rhône et candidat supposé jusqu'à ce lundi matin. L'intérêt du parti prévaut. Les trois autres candidats ont décidé que François-Noël Buffet avait le plus de chances de l'emporter. Philippe Cochet est excellent au suffrage universel direct, Buffet est un sénateur et ce type d'élections lui convient mieux. Il ne nous a pas échappé que les maires Synergies pourraient plutôt pencher pour lui. L'UMP sort par le haut en ayant choisi aussi vite. Nous pouvions pas laisser Gérard Collomb prendre de l'avance".

"Buffet est l'homme de la situation"

Michel Forissier, maire de Meyzieu et vice-président du conseil général, qui pensait la semaine dernière candidater à la présidence de la métropole, justifie son désistement par un choix de la raison : "après une discussion entre candidats potentiels, nous nous sommes mis d'accord pour choisir François-Noël Buffet. Il est l'homme de la situation, compte tenu de ce qu'il représente, il est président du groupe UMP au Grand Lyon, il incarne la parole de notre parti, il porte un projet collectif. Il peut rassembler la droite et le centre derrière sa candidature."

1 commentaire
  1. kaoetic - lun 31 Mar 14 à 11 h 42

    C'est une bonne nouvelle !Il est nécessaire de rééquilibrer et éviter de donner les pleins pouvoirs à notre népote lyonnais ...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut