Guy Fischer embauche une élue du conseil régional

La déclaration d’intérêts de Guy Fischer, sénateur communiste du Rhône, est bien légère. Seul point notable, l’élu emploie trois collaboratrices, dont deux élues.

Le sénateur communiste sortant Guy Fischer ne déclare pas grand-chose dans son dossier validé par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. La mention “Néant” se retrouve à chaque page de sa déclaration d'intérêts.

Deux collaboratrices elles-mêmes élues

Une chose intéressante toutefois : le sénateur, élu depuis 1995 (réélu en 2004), emploie en tant que collaborateurs parlementaires trois personnes, dont Danielle Lebail, conseillère régionale Rhône-Alpes et conseillère municipale de Villefranche-sur-Saône ainsi que Françoise Pietka, 10e adjointe à la Ville de Bron et conseillère communautaire. Pour cette dernière, le sénateur n'était pas tenu de le signaler, puisque l'élection a eu lieu en 2014. En revanche, une mention du mandat régional de Danielle Lebail aurait été possible, voire souhaitable. A contrario, l'élu PCF écrit que ses trois collaboratrices n'ont “aucune autre activité” que celle-ci.

Guy Fischer a d'ores et déjà annoncé qu’il ne se représenterait pas pour un troisième mandat en septembre prochain.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut