Le PS se divise déjà

Dominique Strauss-Kahn a souligné "une très grave défaite pour la gauche, la troisième consécutive pour la présidentielle" et se dit disponible pour la suite. Sévère avec François Hollande, DSK a même croisé le fer en direct avec Jack Lang sur le plateau de TF1. La patronne du PS du Rhône, Christiane Demontès, proche de DSK vient de confier à Lyon Capitale : "Elle ne peut pas décider toute seule aujourd'hui qu'elle est la patronne du PS pour les législatives. Je souhaite qu'une direction collégiale soit mise en place".
De son côté le président de région Jean-Jack Queyranne reste sur une ligne beaucoup plus "royaliste" dans ses déclarations.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut