LEGISLATIVES-RHONE : 29 PARTIS EN COMPETITION

 : Objectif Décroissance, 1 candidat

Mon. : Après la Monnaie, 1 candidat

Gauche

PS : Parti Socialiste (Royal), 13 candidats

MRC : Mouvement Républicain et Citoyen (Jean-Pierre Chevènement), 1 candidat

GSR : Gauche Socialiste et Républicaine, 1 candidat

PRG : Parti Radical de Gauche (Christiane Taubira), 1 candidat

Ecologistes

Verts : Les Verts (Dominique Voynet), 14 candidats

MEI : Mouvement Ecologique Indépendant (Antoine Waechter), 3 candidats

GE : Génération Ecologie (Brice Lalonde), 1 candidat

Centre

Modem : UDF - Mouvement Démocrate (François Bayrou), 14 candidats

LFA : La France en Action (Jean-Marc Governatori), 14 candidats

Droite

UMP : Union Pour un Mouvement Populaire (Nicolas Sarkozy), 14 candidats

CNIP : Centre National des Indépendants et Paysans, 3 candidats

SLE : Parti Social Libéral Européen (Hervé Morin, ex-UDF), 1 candidat

Deb. : Debout la République (Nicolas Dupont-Aignan), 1 candidat

Lib. : Alternative Libérale (Edouard Fillias), 1 candidat

MPES : "Majorité Présidentielle – Environnement et Social", 1 candidat

MP : "Majorité Présidentielle", 1 candidat

UMP-diss : UMP dissidente, 1 candidat

Extrême-droite

MPF : Mouvement pour la France (Philippe de Villiers), 14 candidats

FN : Front national (Jean-Marie Le Pen, 14 candidats

MNR : Mouvement National Républicain (Bruno Mégret), 6 candidats

Inclassables

RIC : Rassemblement Pour l'Initiative Citoyenne (Yvan Bachaud, ex-candidat "lyonnais" à la présidentielle), 11 candidats

Trèfle : Le Trèfle, les Nouveaux Ecologistes, Homme, Nature Animaux, 8 candidats

Nek. : Parti Rachid Nekkaz, 2 candidats

SP : Solidarité et Progrès (Jacques Cheminade), 1 candidat

PMF : Parti des Musulmans de France, 1 candidat

No. : "Liste NOUR", 1 candidat

Div. : Diversité Républicaine, 1 candidat

SE : Sans-étiquette, 6 candidats

à lire également
François-Noël Buffet © Antoine Merlet
Candidat Les Républicains aux élections métropolitaines de Lyon, François-Noël Buffet se voit régulièrement reproché d’être ambigu sur la question de l’Anneau des sciences. Dans une interview donnée à Lyon Capitale, la tête de liste de la droite pose les choses à plat pour cette autoroute censée boucler le périphérique à l’ouest. Celui qui s’est toujours opposé à un tracé court évoque le risque de voir une situation proche de Notre-Dame-des-Landes arriver à Lyon, mais aussi celui d’un projet qui augmenterait la saturation à l’Est. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut