Capture d’écran 2014-01-22 à 15.44.06

Les communistes pro-Collomb s'unissent au Gaec

Communistes pro-Collomb et Gaec constitueront un groupe commun au prochain conseil municipal. Ils ont annoncé avoir conclu lundi un accord avec Gérard Collomb qui leur confie une place "appréciable" au sein de la future majorité.

Les communistes pro-Collomb entérinent leur divorce avec le PCF. Au lendemain de la primaire qui avait validé la constitution d'une liste Front de Gauche au premier tour des municipales, huit élus avait exprimé leur désaccord avec cette ligne autonome : Nicole Gay, Louis Levêque, Martine Desfours, Roland Jacquet, Christiane Kotov, Gérard Claisse (app. PCF), Agnès Munoz et Marie-Hélène Vernay. Mardi soir, Nicole Gay, présidente du groupe PCF au conseil municipal, a annoncé le rapprochement avec le mouvement Gaec, lors d'une cérémonie de voeux conjointe avec Yves Fournel, adjoint à l'Education. Gérard Claisse et Louis Levêque étaient présents. C'est ensemble qu'ils ont arraché un accord de premier tour avec Gérard Collomb. Ensemble qu'ils siégeront au sein d'un groupe municipal intitulé "Lyon gauche solidaires".

Fournel, maire du 1er arrondissement

"Nous avions le choix de rester spectateurs ou de négocier pied à pied" avec Gérard Collomb, a expliqué Yves Fournel, pour justifier cette démarche et prenant exemple de la nouvelle délégation de service public de l'eau. Certes, il n'a pas obtenu le passage en régie publique. Mais l'autorité organisatrice mise en place "va permettre de retourner en régie lors du prochain mandat" si le futur exécutif le veut bien. Nicole Gay, pour sa part, a insisté sur le logement social, qui atteindra "dans quelques semaines" le seuil des 20 % à Lyon.

Difficile de connaître exactement les termes de l'accord signé lundi avec le maire. Tout juste apprend-on que le groupe "Lyon gauche solidaires" sera représenté au conseil municipal et dans l'exécutif. Yves Fournel aurait obtenu la mairie du 1er arrondissement en cas de victoire face à Nathalie Perrin-Gilbert. Parmi les engagements programmatiques, une aide à "l'intégration scolaire" pour l'achat de fournitures et l'accès aux centres de loisirs pour les familles modestes, une nouvelle tarification sociale aux TCL et une aide à la facture d'eau pour les moins argentés.

Pas d'exclusion pour les dissidents

Avant même la conclusion de l'accord, ces élus communistes avaient écrit à leur parti pour signifier leur "mise en congé du PCF". Mais celui-ci ne va procéder à aucune sanction ou procédure d'exclusion. "Nous n'excluons plus depuis plusieurs années", nous glisse une proche de Pierre Laurent, le secrétaire national. "Les excluer leur aurait donné trop d'importance, maugrée Danielle Lebail, secrétaire départementale du PCF, qui "regrette profondément" leur démarche.

4 commentaires
  1. grandlyonnaise - 22 janvier 2014

    tous à la soupe même les communistes à la soupe libérale ...jusqu'à perdre leur âme, s'ils en avaient une !

  2. ache69 - 22 janvier 2014

    Ils ne vont pas à la soupe, ils sont pragmatiques. Ils arrivent à modifier les choses sur le logement social, les modes doux..., en participant à un collectif certes imparfait mais efficace....etc. Pour ceux qui ne veulent que de l'authentique, du pure, il faudrait faire un petit voyage en Bulgarie ou en Roumanie, sans aucun doute un ancien paradis du communisme idéal, bien loin de la soupe libérale et sans compromis, mais avec d'autres cuisines et âmes encore bien moins digestes.

  3. citoyens respectés - 22 janvier 2014

    Encore faudrait-il que Collomb soit maire, et... ce n'est pas gagné ! surtout avec les casseroles qu'il a ! Les dernières semaines des élections risques d'être passionnantes !

  4. civis lugduni - 23 janvier 2014

    PCF , VERTS, même combat. des vendus au plus offrant.et après, ça donne des leçons de morale 'd'humanisme et d'intégrité 'aux autres. ce ne sont que des carriéristes à l'image de leurs leaders nationaux, le reste ils s'n foutent tant qu'ils peuvent se remplir la panse et pas que. ah elle est bonne sou-soupe

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut