Philippe Meirieu
© Tim Douet

Les écolos répliquent et se paient Philippe Meirieu

Si les écologistes sont laconiques sur le contenu programmatique de leur accord avec Gérard Collomb, ils ont retrouvé des couleurs au moment de commenter le soutien apporté par Philippe Meirieu à Nathalie Perrin-Gilbert.

Quelques heures après l'appel de Philippe Meirieu (EE-LV) à soutenir Nathalie Perrin-Gilbert dans le 1er arrondissement, les signataires de l'accord avec Gérard Collomb ont répondu à leur collègue, longtemps pressenti pour mener la bataille des municipales à Lyon. Émeline Baume, dont Philippe Meirieu était jusqu'alors proche délivre le message le plus calme : "Il est de gauche, il a un engagement précis chez les écolos sur l'éducation. Ses mots n'engagent que lui ". Ou encore : "Il a un parcours, une histoire. Je le respecte mais il n'est ni mon père ni mon conjoint, il est un collègue de ma famille politique. Il lui est arrivé du positif dans cette ville en 2008 quand il était président du comité de soutien de Gérard Collomb, et du négatif aux législatives de 2012 ".

"Meirieu soutenait Collomb en 2008 "

C'est dans la brèche de la girouette que se sont majoritairement engagés les écolos. "Nathalie Perrin-Gilbert doit profiter du moment présent. Avec Philippe Meirieu, rien ne dure longtemps. Il a soutenu Gérard Collomb en 2008, Étienne Tête lors de nos primaires écolos ", tacle Bruno Charles, actuel vice-président EE-LV du Grand Lyon. Les Verts ont aussi tenu à renvoyer la prise de position de Philippe Meirieu contre une alliance dictée par la quête de place à une question de revanche. "Philippe a été humilié par Gérard Collomb. Ce communiqué est sa manière de répondre. Il surréagit ".

"T'avais pas monté une télé avec lui ? "

Quelques mètres plus loin, Gilles Buna, le plus Collomb-compatible des écolos, confie s'être toujours méfié du pédagogue : "Il est arrivé chez Les Verts quand nous avons réalisé un bon score aux européennes. C'est une question d'égo. Il y a mieux placé que lui pour parler d'éthique. On ne peut pas faire confiance à quelqu'un qui a été le conseiller de Claude Allègre". L'actuel adjoint à l'urbanisme cheminant à côté d'Yves Fournel, adjoint GAEC à la petite enfance, lui demande badin : "T'avais pas monté une télé avec lui ? ". "Si mais il m'a planté quand il a rejoint les écolos", lui répond son collège de tribune des adjoints.

Avec quelques Verts, Collomb allume un contre-feu

Magie de l'accord, les socialistes volent au secours de leur nouvelle alliée. "Humainement, le communiqué de Philippe Meirieu est vraiment dégueulasse pour Émeline Baume ", glisse un militant. Gérard Collomb a réalisé un coup de maître, au travers d'une alliance qui ne devrait pas lui coûter sa majorité socialiste à l'hôtel de Ville, les Verts endossent le mauvais rôle contre Nathalie Perrin-Gilbert. Surtout ils étalent leurs divisions sur la place publique. La liste Gram-Front de Gauche change provisoirement de cible en raillant des écolos qui sont allés à la soupe. Tout comme l'UMP. Pendant ce temps, Gérard Collomb savoure un peu de répit pour la première fois depuis le début de la campagne. Trois jours après la signature du contrat de mariage de raison, Gérard Collomb et Nathalie Perrin-Gilbert apparaissent comme les seuls gagnants.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut