EELV

Lyon : EELV demande la fermeture du local de Génération Identitaire

La section lyonnaise d'Europe écologie les Verts diffuse un communiqué pour demander la fermeture "sans délai" de "La Traboule", local qui accueille les militants de Génération Identitaire dans le Vieux Lyon.

"N’attendons pas une victime à Lyon pour ouvrir les yeux sur la nature de Génération Identitaire" écrivent les élus lyonnais EELV dans leur communiqué. Après qu'un militant d'extrême droite a provoqué la mort de Heather Heyer, 32 ans, en fonçant sur des contre-manifestants à Charlottesville aux Etats-Unis, les élus soulignent que plusieurs articles de presse font mention de la présence du logo du groupuscule français "Génération Identitaire" dans les rangs des manifestants de l'extrême droite américaine. "Ce groupuscule qui s’installe progressivement depuis des années est un mouvement ultra violent prônant la haine raciale. Son local "La Traboule" au cœur du Vieux Lyon doit être fermé sans délai. Ne laissons plus s’installer ces prêcheurs de haine" poursuivent-ils. Selon eux, la préfecture "bien qu’ayant acté de la dangerosité de ces individus s’est refusée à assurer la sécurité du défilé de la marche des fiertés dans le 5e arrondissement en juin dernier". Pour rappel, la préfecture avait refusé que la Gay Pride passe par le quartier du Vieux Lyon, justifiant cette décision pour des raisons de sécurité, notamment le manque d'espace d'expansion en cas d'urgence.

à lire également
Ce jeudi 30 juillet, le deuxième conseil municipal de la Ville de Lyon se tient à l’Hôtel de Ville. Gregory Doucet, nouveau maire, affirme davantage son indépendance face à Bruno Bernard. Le maire écologiste soutient une mesure symbolique : la diminution de ses indemnités.
4 commentaires
  1. LyobRebelle - 15 août 2017

    Des 'prêcheurs de haine' ? Ils ont pris un coup de soleil chez EELV ! Calmez vous les sectaires aux 10 000 sous-groupes / variantes.

  2. GaeLyon - 16 août 2017

    Oui des prêcheurs de haine parfaitement. Quand c'est pas des chants 'on est blanc on est français et on aime pas les noirs' c'est des coups. Donc oui de la haine en groupe c'est tout ce que c'est.

  3. romu002 - 16 août 2017

    'les sectaires aux 10 000 sous-groupes / variantes'La contradiction est dans la formule même !

  4. Divad - 18 août 2017

    Merci pour cette initiative. Il est tant d'ostraciser ces mouvements haineux qui, par principe, menacent des individus dont l'origine des parents ou dont les croyances sont pour eux insupportables... Autoriser cette présence dans notre ville ridiculise la République.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut