Nathalie-Perrin-Gilbert_univers-grande
©timdouet

Métropole: le GRAM veut un débat public

Le GRAM (Groupe de réflexion et d'actions métropolitaines) a présenté à la presse, ce mardi matin, une lettre ouverte aux candidats aux élections municipales. Le but: ouvrir un débat concernant la future Métropole.

"Cette Métropole est née d'un coup de force", fustige Renaud Payre, le président du GRAM. A trois semaines des élections municipales, le mouvement déplore que ce thème ne soit pas plus présent dans le débat public. "On ne dit pas aux Lyonnais que le vote de 2014, c'est le vote de 2015" ajoute Nathalie Perrin-Gilbert, maire sortante du 1er arrondissement de Lyon et candidate à sa succession. Et de critiquer le fléchage, cette mesure électorale qui permettra d'élire en même temps conseillers municipaux et conseillers métropolitains. Le transfert des compétences inquiète également, notamment dans le domaine social. "Les déséquilibres que l'on connaît aujourd'hui vont perdurer" prédit André Gachet, qui aimerait qu'un "état des lieux" clair soit établi en la matière. Mais pas question pour autant de "remettre en cause" l'existence de la Métropole, qui verra le jour le 1er janvier 2015. Simplement, "on ne peut plus faire campagne comme on le faisait pour élire les conseillers communautaires, c'est-à-dire en n'en parlant pas" conclut Renaud Payre. Reste à savoir si les différentes têtes de listes du Grand Lyon auront un intérêt à répondre à cet appel.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut