Collomb mercier  © Tim Douet 05
© Tim Douet

Michel Mercier reste à l'écart du duel Collomb-Buffet

Contacté lundi, Michel Mercier, le sénateur-maire de Thizy et patron de l'UDI dans le Rhône, a refusé de s'impliquer dans la campagne qui va opposer Gérard Collomb à François-Noël Buffet pour la présidence du Grand Lyon. "Je ne suis pas sur le territoire de la métropole. Cela ne me concerne pas", a botté en touche celui qui, avec Gérard Collomb est à l'origine de la création de la métropole. Les élus de son groupe joueront pourtant un rôle crucial dans ce scrutin. Ils sont 9 sur 162 mais peuvent faire basculer, avec Synergies, le Grand Lyon à droite ou à gauche. Dans son actuelle majorité, Gérard Collomb avaint scinéd les UDI en deux : la moitié avec lui, l'autre dans l'opposition.

Durant la campagne des municipales, Michel Mercier avait annoncé qu'il ne soutiendrait aucun candidat UMP tant que la droite maintiendrait des candidats contre ses UDI à Tassin-la-Demi-Lune et à Écully. Il a tenu parole. La défaite de Jean-Claude Desseigne (Tassin), battu par un UMP, ne devrait pas l'inciter à voler au secours de la droite. En revanche, Pierre Jamet, son ancien bras droit au conseil général, est un proche de François-Noël Buffet (UMP). Comme souvent, Michel Mercier pourrait jouer sur les deux tableaux.

1 commentaire
  1. carton rouge - mar 1 Avr 14 à 15 h 35

    Après toutes ses bêtises, il croit s'être tiré d'affaire et il s'en lave les mains pour ne pas risquer les avantages acquis. On se souvient de la garantie de 50 millions d'euros votée pour le stade de Décines il y a bientôt un an à Thizy.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut