Nathalie Perrin, tête de liste Collomb dans le 1er

Très appréciée sur les pentes de la Croix-Rousse, même par les électeurs de droite, pour son gros travail de proximité, elle a pris un peu plus d'envergure récemment en osant - enfin - s'impliquer sur des sujets plus politiques : elle a même fait la "une" de Lyon Capitale (Cliquer ici), pour son combat en faveur des sans-papiers. Celle dont la devise est "la colère est mauvaise conseillère" (Cliquer ici), a pourtant la réputation d'avoir "un sacré carafon". Gérard Collomb répète même qu'il la voit bien lui succéder un jour.

Que savez vous d'elle ? Aidez-nous à compléter son portrait en réagissant à cet article.

à lire également
A moins d’un mois du premier tour des élections municipales, le 15 mars 2020, le scrutin est plus que jamais incertain à Lyon. Les célèbres bookmakers anglais auraient bien du mal à dégager une tendance et un favori. Tant la course est ouverte, très ouverte. Et deux tours d’élections pourraient ne pas être suffisants pour dégager l’heureux élu.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut