On la refait ?

TLM ne peut plus transmettre les images ni les enregistrer. Ca tombe mal, c'est au tour de l'opposition de prendre la parole. Dubernard crie au complot (voir 'Dubernard pête les plombs'). Du coup, TLM propose aux orateurs de l'opposition de rejouer leurs interventions devant les caméras, après le conseil, devant une salle vide. Image surréaliste d'Amaury Nardone haranguant un Gérard Collomb parti depuis longtemps.

à lire également
conseil_municipal©FlorentAceto_9
La ville de Lyon a revu la convention qui la lie à TLM – futur BFM Lyon – pour la diffusion des conseils municipaux. Un contrat plutôt juteux pour le diffuseur qui s'assure une rentrée d'argent d'une centaine de milliers d'euros par an. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut