l'isolement fait partie des préoccupations des seniors, selon la parole donnée aux "vieux électeurs" par l'association des Petits Frères des Pauvres. © AFP / Archives, Damien Meyer
l’isolement fait partie des préoccupations des seniors. © AFP / Archives, Damien Meyer

Les Petits Frères des Pauvres donnent la parole aux "vieux électeurs"

En vue de la présidentielle, l'association des Petits Frères des Pauvres donnent la parole à ses bénéficiaires: les vieux électeurs. L'occasion pour eux d'interpeller les candidats sur "les enjeux de la transition démographique."

A l'heure de l'élection présidentielle, l'association des Petits Frères des Pauvres donne la parole à ses bénéficiaires "sur 12 grands sujets de société". Comme le pouvoir d’achat, l’environnement et les loisirs,

Alain Villaz, le président de l'association déplore qu' "aucune réforme déterminante n’a été mise en œuvre ces dernières années alors que notre pays connaît une profonde mutation démographique."

Témoignages.

Dans cette lettre envoyée aux candidats, Sophie 93 ans, l'assure.'"On n’arrive plus à joindre les deux bouts. On n’a pas assez d’argent pour s’offrir ce qu’il nous plaît." Quand à lui, Jean, 69 ans, reconnaît que "le regard des gens n'est plus le même et je le sens bien."

Depuis 75 ans, l'association combat l'isolement des personnes âgées, notamment des plus démunis. En 2020, elle à aidée 34 714 personnes et compte 13 802 bénévoles.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut