Primaire UMP : combien d'euros les Lyonnais ont-ils donné ?

Au moment de voter, un droit de passage à hauteur d'un euro (minimum !) était demandé aux militants et sympathisants UMP, lors des deux tours de la primaire UMP à Lyon. Visiblement, ils se sont contentés de cet euro symbolique, sans donner plus.

4 853 euros au premier tour et 5 716 euros au second. Au total, sur les deux tours, le montant récolté lors de ce droit de passage s'élève donc à 10 570 euros. Si les votants étaient invités à donner un euro ou plus, la très grande majorité s'est contentée de livrer l'obole symbolique. "Ce n'est pas un endroit où l'on fait un don", nous rapporte Grégory Morel, le secrétaire départemental adjoint de l'UMP.

6e et 2e, les arrondissements les moins généreux

A regarder les chiffres d'un peu plus près, il est intéressant de souligner que les votants ont sensiblement plus donné au premier tour qu'au second. Et, parmi les arrondissements les moins "généreux", on retrouve en un trio de tête amusant le 9e, le 2e et le 6e arrondissements, avec en moyenne 1,08 euro. Les plus généreux : le 1er et le 4e, avec 1,14 euro.

Des candidats qui ont payé leur propre primaire

Ces 10 570 euros récoltés seront déduits du coût total de ces élections soit environ 30 000 euros. Cette somme comprend notamment la conception des documents de campagne, l'impression des bulletins de vote, l'intervention de l'huissier... Les locaux dans les mairies d'arrondissement ont été mis gracieusement à disposition par Gérard Collomb. Enfin, chaque candidat paiera 1/5 des frais engagés dans cette campagne.

à lire également
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Présent sur les listes Collomb à la ville comme à la métropole, Bernard Bochard refuse toute alliance avec la droite d'Étienne Blanc qu'il a qualifié “d'ennemi idéologique” dans une lettre adressée au maire de Lyon et à David Kimelfeld. 
Faire défiler vers le haut