Hue

Robert Hue veut un “retournement social”

L'ex-premier secrétaire du PCF, sénateur du Val-d'Oise, était ce matin l'invité politique de Sud Radio. Il a expliqué n'être "pas contre" le “pacte de responsabilité” lancé par le Gouvernement pour réduire les charges des entreprises, même s'il convient que "ça peut surprendre". Il regrette cependant "une démarche unilatérale" et souhaite qu'une évaluation soit conduite a posteriori sur l'utilisation des avantages consentis. Robert Hue pointe aussi les "36,5 milliards d'euros" de dividendes distribués l'an dernier par les grandes entreprises.

“La confiance des entreprises n’a aucun intérêt s’il n’y a pas la confiance du peuple”

Ce pacte "apparaît exclusivement tourné vers la confiance des entreprises. Mais la confiance des entreprises n'a aucun intérêt s'il n'y a pas la confiance du peuple", a martelé le sénateur. "Derrière l'économie, il y a des hommes et des femmes qui souffrent socialement. C'est à eux qu'il [le président de la République, ndlr] doit penser (...) c'est eux qui l'ont élu, c'est eux qui peuvent le faire gagner demain", a-t-il lancé. Robert Hue souhaite des annonces pour les classes moyennes et modestes. "J'entends bien que le président parle de retournement économique", mais lui attend "un retournement social (...) un fort signal social". Il appelle notamment de ses vœux une réforme fiscale.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut