Collomb
© tim Douet

Sondage : la droite pourrait mettre Collomb en ballottage

Le premier sondage réalisé après la primaire de l’UMP devrait donner des espoirs à la droite lyonnaise : si Gérard Collomb n’a toujours pas à craindre pour sa réélection, son opposant fraîchement désigné Michel Havard pourrait le contraindre à un second tour.

Selon le sondage Ifop-Fiducial*, à paraître ce dimanche 16 juin dans Le Journal du dimanche, Gérard Collomb serait assez facilement réélu à un troisième mandat en mars de l’année prochaine. Mais il y a bien eu un “effet primaire” pour la droite lyonnaise. Pour la première fois depuis quelques années, un sondage lui permet d’espérer forcer Gérard Collomb (PS) à un second tour, lui qui a été réélu en 2008 dès le premier tour face à Dominique Perben (UMP) avec 53 % des voix.

Selon ce sondage, les listes du maire socialiste sortant obtiendraient 42 % au premier tour. Des listes autonomes des Verts, conduites par Pierre Hémon et Emeline Baume, obtiendraient elles 12 %, privant ainsi le maire de Lyon d’une réélection au premier tour.

À droite, les listes UMP de Michel Havard obtiendraient 32 %, celles de l’UDI conduites par Denis Broliquier 5 %, et le FN conduit par Christophe Boudot 9 %.

Au second tour, Gérard Collomb l’emporterait nettement sur Michel Havard, par 56 % contre 44 %. Mais ces chiffres sont nettement meilleurs que ceux du sondage réalisé au printemps par l’UMP, qui avaient décidé le parti d'opposition à organiser une primaire. Selon les chiffres qui avaient circulé, Gérard Collomb était en situation d’être réélu dès le premier tour avec 50 %, et ce malgré des listes écologistes atteignant 10 %. L'UMP restait bloquée à 30 %, soit le score des listes Perben en 2008…

Pour Gérard Collomb, la vraie mauvaise nouvelle de ce sondage est sans doute le score des Verts, qui redeviennent des alliés difficilement contournables.

* Sondage réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 709 personnes interrogées en ligne du 12 au 14 juin.

à lire également
Assurant que son parti ne “troquera jamais ses valeurs contre un mandat”, Stanislas Guérini, le patron d'En Marche a demandé la désinvestiture de Yann Cucherat à Lyon après l'accord entre Gérard Collomb et la droite locale. 
4 commentaires
  1. PERHAPS - 16 juin 2013

    allez OUST, dehors !fini le règne sans concertation, privant les citoyens de toute démocratie,place à du sang neuf, à des idées nouvelles hors de tout réseau de pollution confraternellefini au cumul des mandats pour s'assurer le ratelier à tous les étages et la corruption qui va avec, le tout pour se survivre fini aux simili socialistes

  2. rémi - 16 juin 2013

    Ce sondage n'est qu'un indicateur, mais les élections municipales à Lyon se déroulent par arrondissement. En fonction des votes dans chaque arrondissement se constitue le conseil municipal. Il faudrait donc connaître les votes par arrondissement.

  3. parlantichris - 16 juin 2013

    Bonjour, pourquoi la liste d'Eric Lafond n'apparait pas dans le sondage ? Si on fait un sondage on prend en compte les listes déclarées !!!

  4. lyonnais - 16 juin 2013

    Qu'est-ce qu'il a fait de ces propres mains le Collomb depuis 12 ans ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut