Sympathisant sarkozyste jeté dans le Rhône : les auteurs en fuite

Les résultats de l'élection présidentielle sont tombés depuis bientôt une heure et demi. Le bruit court à Lyon qu'un pro-Sarkozy a été violemment agressé par un groupe de manifestants anti-sarkozy, avant d'être jeté dans le Rhône, à hauteur du pont Wilson. L'info est très rapidement confirmée sur Internet : les sympathisants de l'UMP lyonnaise, qui célébraient la victoire de leur candidat sur le Q-boat, une péniche-boîte de nuit sélect des berges, ont été pris à parti par 400 à 500 manifestants de gauche, et l'un deux a terminé dans le fleuve. La police a alors débarqué et dispersé les assaillants à coups de tirs de flash-balls.
Personne ne sait rien
Depuis, plus aucune nouvelle ni de la victime ni de ses agresseurs.
Rue Edouard Herriot, au siège de l'UMP du Rhône, on avoue qu'"on ne sait pas trop" ce qui est advenu. L'attachée de presse, quant à elle, en sait un peu plus. Sans plus... Il s'agit d'un "supporter de Nicolas Sarkozy non adhérent à l'UMP","iI a été mouillé et a du avoir très peur". Personne ne sait quel âge a la victime , quelle profession il exerce et d'où il vient. L'inconnu totale. Ce qui est sûr en revanche, c'est que ses agresseurs ne devraient pas être inquiétés. D'après Xavier Richaud, le procureur de la République de Lyon,"il est quasi impossible d'identifier les auteurs" de l'infraction, qui encourent jusqu'à cinq ans d'emprisonnement pour "violences volontaires en réunion".

à lire également
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Nouvel épisode de pic de pollution à Lyon avec la mise en place de la circulation différenciée. Néanmoins, comme pour la ZFE, les contrôles resteront réalisés par les policiers. Une autre solution existe, mais qui osera la porter ?
Faire défiler vers le haut