Fenech
© Tim Douet

Valls ne suffira pas pour Fenech

L’annonce imminente de Manuel Valls à Matignon "ne pourra satisfaire la volonté de changement exprimée par les Français" affirme le député du Rhône, Georges Fenech.
Georges Fenech a réagi dès hier soir à l'annonce de la nomination de Manuel Valls au poste de Premier ministre. "Après avoir été désavoué par le Chef de l’Etat dans son conflit avec Christiane Taubira sur la réforme pénale, après avoir échoué dans la lutte contre la délinquance (cf. chiffres ONDRP janvier 2014), après avoir tenté vainement de se poser en rempart du Front National, le ministre de l’Intérieur, champion virtuel des sondages fera rapidement figure de miroir aux alouettes" estime d'emblée le député UMP du Rhône, membre de l'opposition à l'Assemblée nationale.

"Changement de politique économique" ou "nouvelles élections législatives"

Pour l'ex-magistrat, spécialiste des questions de sécurité, ce "changement de locataire à Matignon" n'est pas de nature à satisfaire à lui seul les Français. Soit le Président change "radicalement de politique économique", soit il devra "à terme" dissoudre l'Assemblée nationale et "redonner la parole aux Français pour de nouvelles élections législatives".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut