Gerin
© Tim Douet

Vénissieux : pour Gerin, “Girard mérite une fessée populaire”

L’ancien député-maire de Vénissieux, André Gerin, estime qu’en lançant une procédure contre la liste d’extrême droite Christophe Girard veut “berner les électeurs”.

La période d’entre-deux tours est toujours l’occasion de petites phrases assassines et autres mots glissés à l’endroit des adversaires. À Vénissieux, l’ancien député-maire André Gerin souhaite que Christophe Girard, tête de liste de droite, reçoive "une belle fessée populaire du peuple de gauche". L’objet de son ire ? La procédure engagée par Christophe Girard à l’encontre de la liste d’extrême droite emmenée par Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, alors que "Christophe Girard n’a jamais bougé le petit doigt pour dénoncer les agissements des Identitaires, les insultes haineuses de Benedetti à l’encontre du maire Michèle Picard". Pour André Gerin, c’est sûr, Christophe Girard "tente le tout pour le tout, pour berner les électeurs".

Et l’ancien élu d’interpréter : "Girard est donc à la recherche des voix du Front national pour tenter de s’emparer de la ville de Vénissieux. Bien avant le premier tour, l’élève du Puy-du-Fou, villiériste pur sucre, est parti en cousinades depuis des mois avec Benedetti."

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut