Un ex-djihadiste raconte sa radicalisation

"Pour lui, le salut est venu de prison. (…) Il a pu mesurer la place à part des islamistes et des terroristes dans le monde carcéral. « C’est le tapis rouge : les autres détenus se disent que les terroristes sont des gars complètements frappés, capables de tout », dit David Vallat, qui se souvient : « J’étais une vedette, les détenus nous voyaient comme ceux qui s’attaquent au système, des Robin des bois. Avec ça, les islamistes ont un boulevard en prison. » L’ancien détenu a été frappé par une scène, le premier jour de son incarcération : « Tout le monde savait les raisons de mon mandat de dépôt. Quand j’ai mis la tête à la fenêtre de ma cellule, j’ai vu entre les barreaux un groupe qui a crié : “Allahou Akbar !” »"

Le Monde

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut