ARS à Lyon
142 personnes de plus ont été hospitalisées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis 24 heures et 29 personnes sont décédées.
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
La navette Rhônexpress entre Lyon Part-Dieu et l'aéroport Saint-Exupéry va cesser de fonctionner suite au confinement et aux coronavirus COVID-19.
Durant cette période de confinement en raison du coronavirus COVID-19, le chant des oiseaux a repris le dessus dans les rues de Lyon. Si certaines continuent de disposer une petite mangeoire sur le rebord de la fenêtre ou dans le jardin, il est important d'arrêter selon la ligue de protection des oiseaux (LPO).
Baisse d’activité, réduction de la production, chômage partiel, télétravail, problème d’approvisionnement, la chambre de commerce de Lyon a reçu le premier bilan de 703 chefs d’entreprises sur les deux premières semaines de confinement.
L'aéroport lyonnais restera ouvert dans un contexte de très forte baisse du trafic aérien.
Université Lyon 1
Des Lyonnais se mobilisent pour aider les étudiants les plus précaires en leur fournissant les produits de première nécessité.
Si le festival Quai du polar est annulé dans sa forme classique cette année à Lyon pour cause de coronavirus COVID-19, une édition virtuelle va être organisée du 3 au 5 avril. Le programme complet vient d'être dévoilé. 
Marché à Lyon durant le coronavirus
La Fédération nationale des marchés a annoncé que le gouvernement autorise l'ouverture d'un quart des marchés en France, sous conditions. Qu'en est-il de Lyon et Villeurbanne durant le confinement pour cause de coronavirus COVID-19 ?
Dominique Delorme lors de la présentation des Nuits de Fourvière 2016 © Tim Douet
Le festival qui doit se tenir du 2 juin au 31 juillet est menacé par l’épidémie mondiale de coronavirus Covid-19. Une situation inédite qui oblige les équipes du festival lyonnais à explorer toutes les pistes pour que l’événement puisse avoir lieu. Dominique Delorme, le directeur des Nuits de Fourvière pense aussi à l'après-confinement et au redimensionnement “philosophique” de l'événement.

Posts navigation

1 2 3 4 2 653 2 654 2 655